Mydoc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Description
- L'endettement public rend-il la rigueur inéluctable ?
- Une politique de rigueur est toujours nécessaire. En vérité, la question qui se pose est de savoir s'il faut une politique de réduction du pouvoir d'achat. Sans aucun doute, il va falloir réduire les dépenses de l'Etat et augmenter les impôts, ce qui se traduira par un transfert de pouvoir d'achat vers des dépensescollectives. Sinon, la dette continuera à augmenter, et nous serons en faillite.
- Votre livre est très pessimiste !
- J'envisage les scénarios du pire, et il faut reconnaître que chaque jour qui passe, notamment avec la crise grecque, nous en rapproche un peu plus. Il faut donc un plan d'urgence. Mais si tous les pays se mettent à pratiquer la rigueur en même temps, nous entrerons dans une spirale dedépression. Je crois de plus en plus à une capacité d'emprunt européenne capable de relayer la croissance en finançant des programmes d'investissement. Il faut des bons du Trésor européens.
- Peut-on comparer 2010 et 1983, quant vous étiez conseiller à l'Elysée ?
- En 1982-1983, la crise était liée au déficit extérieur et aux menaces de dévaluations, alors qu'aujourd'hui, elle découle de la detteinterne, et nous nous sentons protégés par l'euro. Mais la situation est aussi grave, et il y a la même urgence de trancher et de prendre des décisions impopulaires. --Interview de Jacques Attali, Challenges, 21 mai 2010
Présentation de l'éditeur
Serons-nous tous ruinés dans dix ans ? Jamais, sauf en période de guerre mondiale, la dette publique des grands pays de l'Occident n a été aussi élevée.Jamais les dangers qu elle fait peser sur la démocratie n ont été aussi graves. Pour comprendre les raisons profondes qui peuvent conduire des Etats comme l'Islande ou la Grèce à la faillite, Jacques Attali retrace l histoire de la dette publique, qui est aussi celle de la constitution progressive de la fonction souveraine et de ce qui menace de la détruire. Tel est l'enjeu de la dette publiqueactuelle, née avec la crise financière et nécessaire à sa solution, mais dont chacun sent bien qu elle ne peut continuer de croître sans conduire aux pires catastrophes. Il est encore possible de régler ces problèmes, d éviter la dépression, l'inflation et le moratoire, en repensant le rôle du Souverain et la part des dépenses publiques, en mettant en place d autres règles comptables et une toutautre architecture financière et politique, que ce soit en France, en Europe ou au niveau mondial.
Biographie de l'auteur

Polytechnicien, énarque, ancien conseiller spécial du président de la République pendant onze ans, créateur et premier président de la BIRD, président de Planet Finance, Jacques Attali a brillé comme auteur dans de nombreux genres différents. Il a récemment publié avec succèschez Fayard Tous ruinés dans dix ans? et Phares. 24 destins.

-----------
Ce titre de commentaire peut s'appliquer tant au sujet du livre qu'à l'auteur.

Sur l'auteur, j'avais déjà laissé des commentaires en demi-teinte au sujet de son dernier ouvrage. Mon avis ne s'arrange pas franchement. Attali nous déroule toujours la même analyse, toujours les mêmes conclusions, toujours les mêmeséléments prospectifs, et, depuis quelques temps, toujours le même livre écrit à la va-vite recyclant les mêmes idées, sorti avec la même urgence pour coller à la même actualité...

Sur le sujet, donc, il faut à mon avis être très ignorant et/ou très de parti pris pour tenter de nier qu'il y a un malaise de fond. La France est un des pays les plus riches du monde : la preuve en est qu'on a toujours pasfait faillite malgré 30 ans de train de vie largement au dessus de nos moyens (en même temps, les autres pays qu'on tend à prendre comme modèles ne font par forcément mieux). Et si certains trinquent, d'autres font leur beurre c'est toujours la même histoire...

Si vous ne vous êtes jamais penché en profondeur sur ces questions, et/ou si vous ne connaissez pas les thèses récentes de l'auteur...
tracking img