Myhtologies personnelles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1853 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Mythologies personnelles
A. Où voir l’art contemporain en France ?
Les artistes construisent leurs œuvres à partir de leur vie. Dans leur intimité à travers différents supports dans différents lieux. FNAC (Fond National d’Art Contemporain) Mission : Constituer et enrichir le patrimoine national par l’acquisition d’œuvres d’artistes vivants. On offre au publique la possibilité d’approcher lacréation contemporaine. Engagement pour l’art contemporain. Un phénomène nouveau est à regarder de près. La notion d’œuvre d’art unique n’a plus cours. L’art peut se cacher partout. Il s’invite dans les pensées les plus intimes de l’artiste

B. Histoires personnelles et expression de sois
Le monde change, l’art connaît aussi des métaphores et reflète son époque. Les artistes ont mis en question lareprésentation telle qu’elle aurait été définie au cours de la renaissance ou élaborée de nouvelles recherches formelles. C’est ainsi qu’apparaissent tous les mouvements successifs de l’avant-garde : fauvisme, cubisme, futurisme, Dada, surréalisme, abstraction. Rejet de formes artistiques traditionnelles. Les techniques classiques sont abandonnées. Le corps de l’artiste devient partie prenante deson travail, l’œuvre ne s’accroche plus forcément au mur, elle n’a pas toujours sa place dans un musée. Les artistes s’expriment avec des moyens contemporains : objet, installation, photo, vidéo, performance, etc. C’est la personnalité de l’artiste qui agit au cours du processus créatif, qui en est le moteur, la signature et le style. L’histoire, personnelle ou fictive, est primordiale. Laréflexion théorique passe au second plan. Mythologie personnelle exprime la transposition du quotidien par l’individu pour atteindre le personnel, c’est-à-dire l’intime. On retrouve souvent dans l’œuvre d’un artiste une référence aux scènes primitives qui l’on blessé ou construit. Le mythe contribue à maintenir l’adhésion. Parler de mythologie personnelle dans le domaine artistique revient à tenir comptedes interrogations que pose l’artiste à la société dans laquelle il vit. C’est dans le processus de création que s’élabore le glissement entre mythe collectif et personnel.

-

-

-

Mythologies personnelles
C. Biographies ordinaires, images du quotidien
La société actuelle est confrontée aux besoins grandissant de l’individu de s’exposer, d’offrir son intimité au regard de tous. Lespectateur, homme ordinaire, se voit promu au rang de héros. L’artiste plonge au cœur même de la mythologie de tous les jours Question de fonction de l’artiste : Quoi qu’il fasse, produit-il toujours un objet, un concept artistique ? Tout geste réalisé par l’artiste se distingue-t-il de la production générale, juste parce qu’il est artiste ? L’artiste a le désir d’accrocher les souvenirs d’un êtrehumain à sa destruction et à l’oubli.

-

I. Christian Boltanski
La petite mémoire - Œuvre : Je suis content c’est mon anniversaire. - Il parodie les moments de l’enfance, réinvente ses souvenirs et se met en scène lui-même où il interprète tous les rôles. Ses photos sont noir et blanc et les rehausse au pastel et à la gouache. Boltanski s’apparente à des affiches, il les appelle « scénettescomiques ». Par ses souvenirs, il invite le spectateur à se sentir concerné. - Transmutation de bêtes images en répliques personnelles mythes. En 1969, le noir et blanc fait partie du langage de Boltanski. En reconstituant son histoire personnelle, il se rend compte qu’elle n’appartient plus à sa mémoire propre mais à sa mémoire collective. Il s’approprie les souvenirs des autres, réels ou fictifspour constituer ce qu’il appelle la petite mémoire. Il raconte son histoire ou celle d’un inconnu .Il s’attache aux souvenirs, il réhabilite le récit contrairement à l’art minimale (qui domine dans les années 70). Dispositif d’accrochage anti-muséal qu’il adopte répond au désordre de la vie quotidienne. Tout le monde peut se reconnaitre dans ses œuvres. Son désir est « de rendre compte de la...
tracking img