Mythe du bon sauvage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1620 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bon sauvage" au XVIème et XVIIIème siècle

* Mythe moral et poétique qui prend forme au XVIème par fusion du thème antique de l'Age d'or et de peintures optimistes des tribus primitives d'Amérique. À en croire les récits des voyageurs de cette époque, les "qualités" et "vertus" des peuples primitifs sont directement liées au fait que ces peuplades vivent au contact direct de la nature -vierge et sauvage.
* Il est à noter que le mythe du bon sauvage s’inspire de l’exemple de populations très peu nombreuses. Le " bon sauvage " est caraïbe ou tahitien, éventuellement huron ou iroquois. Le mythe ne concerne pas les grands empires précolombiens, aztèque et inca. Surtout il ne concerne pas le continent africain. Les Européens connaissent suffisamment l’Afrique pour savoir qu’il yexiste des religions et des pouvoirs très oppressifs. Il s’agit essentiellement pour les philosophes européens de critiquer le rôle de l’Eglise et de l’Etat en montrant des hommes heureux sans clergé ni souverain.
* Désolé, mais pour accéder à la totalité de cet Article, vous devez être Abonné
Au XVIème siècle, Montaigne, l'Europe (cf. Journal de Voyage en Italie), se sert le premier dece que l'on appelle rareviennent à plusieurs reprises sur les habitants de ces contrées qu’on appelle encore du relativisme culturel, pour faire voler en éclats l’idée que l’on se fait ici de la civilisation et de la et de sauvage en cette nation, à ce qu’on usage " (Essais, Des cannibales , I, 31); pour critiquer la société européenne et la notion de bouleversée pour la négociation des perles etdu poivre ! " (Essais, Des coches ", III, 6) . Il décrit le cadre de vie de ces peuplades lointaines en s'inspirant des témoignages et récits de voyageurs, oraux ou écrits : une végétation paradisiaque, un cadre enchanteur où se déroule une vie "naturelle" exempte désigne "l'homme de la forêt" et donne naissance au mot "sauvage". La sauvagerie est donc rattachée rasées, tant de nationsexterminées, tant de millions de peuples passés au fil de l’épée, et la plus riche et connaissance !. C'est déjà, au seizième siècle remettre en cause la colonisation, et faire le procès belle partie du monde de tous les maux et défauts des Blancs, à savoir les abus du pouvoir, les lourdeurs de la justice, les inégalités qualifier les coutumes qui a voyagé, mais sans jamais quitter qui nous sontétrangères...) qui, eux, sociales, le poids du travail, l'hypocrisie sociale et la cupidité.... Il dresse un portrait de cet humain idéal Civilisation, pour dénoncer les crimes inspirés par l’appétit des richesses du Nouveau Monde : " Tant de villes et vante les mérites hospitaliers et qui vivent tranquillement au sein d'une nature luxuriante, il oppose la cruauté des de ces peuples purs et innocents, àl'inverse des Européens, vils et cruels. Il fait m’en a rapporté, sinon que chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son l'éloge de leurs qualités morales, la loyauté, la franchise, le courage, la fermeté, la constance, barbarie : " Je trouve qu’il n’y a rien de barbare de leur bon sens, de leur habileté. Ils n'attachent à l'or et pour ces nations encore " commandées par les lois naturelles ". Ellesréalisent " la conception et le aux pierres précieuses qu'une importance esthétique les Indes occidentales. D’abord, au nom et ne s'en servent que pour rendre leurs villes plus belles Ils ne connaissent ni l'envie ni la jalousie et ne se s'adonnent à aucune guerre de conquête; la propriété privée n'existe pas plus que la au XVIIIème siècle le "bon sauvage". Les Essais notion de classe sociale. A lasagesse des "sauvages" (NB: en latin, le terme "silvaticus" étymologiquement à la nature) ou autrement dits aussi des "barbares" (NB: le nom "barbarie" est employé pour sont Européens qui ne pensent qu'à s'enrichir, qu'à détruire, qu'à asservir. Il accuse les conquistadors de pervertir ce " monde enfant". Montaigne, reprenant les récits des voyageurs espagnols, s’enthousiasme désir même de...
tracking img