Mythe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1238 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Habituellement, on définit le Mythe comme un récit imagé à caractère fabuleux, possédant une dimension religieuse, qui cherche à raconter l’origine du cosmos ou plus généralement des choses. Il incarne la force de la tradition, le poids du temps. Il s’impose donc comme une vérité. Pourtant tout ce qui n’est pas démontré relève de la croyance. Ainsi on aboutit au deuxième sens et à la deuxièmeopinion commune du mythe : il correspondrait à une attitude primitive de l’esprit humain : l’anthropomorphisme (fait d’attribuer des caractères humains à ce qui ne l’est pas), ce serait un obstacle épistémologique à la formation de l’esprit scientifique. Pourtant, les mythes ont toujours existé et on en retrouve encore aujourd’hui (mythe moderne), par ailleurs ils sont reconnus pour vrais par lessociétés qui les relatent contrairement aux récits historiques il n’y a pourtant dedans rien de vraisemblable, c’est bien qu’ils semblent apporter quelque chose de plus à l’idéalisme scientifique. La question est de savoir si la vérité scientifique est toute la vérité, ou si quelque chose est dit par le mythe qui ne pourrait être dit autrement.
Les mythes ne sont pas des objets de croyances« Lorsque nous donnons au blé le nom de Cérès et au vin le nom de Bacchus, nous nous servons d’une façon de parler et personne n’est assez dépourvu de bon sens pour prendre ces paroles à la lettre. Bien que les mythes sont souvent liés à des éléments relevant de la croyance, puisqu’ils sont fictifs, apportent une thèse sans autre fondement qu’une histoire, ils ne se confondent pas avec la religion.
Laphilo de Platon abonde en mythe parce que la raison ne saurait tout dire et qu’ainsi il est possible d’approcher la connaissance. Le mythe au lieu de concrétiser et d’exclure, image et imite l’existence, fournissant ainsi une leçon valable. La science moderne tâche de toujours s’exprimer au sens littéral, comme dans les mathématiques. Elle cherche les identités et ne se souci pas des ressemblances,des analogies et moins encore du symbolisme. Au contraire le Mythe les cultive. Les mythes sont ainsi des discours qui prétendent à la vérité, à l’adéquation avec le réel. Aristote déclare que la philosophie est naturellement portée vers le mythe car elle tend à l’étonnement.
Les mythes fictions et fables ne sont pas irrationnelles par nature, on ne saurait opposer mythe et raison car à fortiorile passage de l’un à l’autre et le but même de l’établissement du mythe. Tout dépend de l’enseignement que l’on tire de la fiction : les unes folles et fausses n’apportent rien d’autres sont vraies et salutaires et apportent des réponses là où il semble difficile d’en trouver. C’est à nous donc de les interpréter et de les juger.
La définition ethnologique
L’intérêt sociologique des mythes semarque de plusieurs façons. Ils sont d’une part reçus et acceptés par tous les membres du groupe tout en étant des œuvres anonymes, sans origine repérable, qui n’a pour seul argument de véracité, l’adhésion de ceux qui le relate. D’autre part le contexte dans lequel ils sont contés offre un intérêt particulier à l’ethnologue. Bien souvent, celui qui recueillera un mythe aura posé une question quilui tient à cœur ; les mythes se présentent comme une explication, avancée par la société même ; des problèmes qu’étudie l’ethnologue : Comment s’est constituée cette société ? Quel est le sens de cela ? Pourquoi tel rite ? Quels sont les valeurs de ce groupe ? Comment se définissent les rapports entre les hommes et la croyance ? A quoi correspondent les prérogatives de tel sexe, telle classed’âge ? etc… Ainsi beaucoup de mythes sont dans toutes les parties du monde, dans toutes les sociétés, des mythes d’origine qui raconte la création du monde, l’apparition des humains, leurs liens avec la natures, l’origine de certains sentiments, valeurs. La plupart des mythes renvoient à un temps primordial auquel on se réfère sans cesse comme à la matrice du monde actuel et qui ne font que poser...
tracking img