Mythes sur l'alcool

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1366 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelques fausses idées sur l'alcool

L'alcool désaltère : l'alcool au contraire déshydrate, notamment en faisant uriner davantage C'est d'ailleurs cette déshydratation qui provoque l'effet "gueule de bois" après excès.

L'alcool donne des forces. Non, l'alcool provoque une sensation d'euphorie qui donne une sensation de force. L'épuisement à l'effort est au contraire très rapide, voiredangereux.

L'alcool réchauffe. La sensation de chaleur est due à la dilatation des vaisseaux sous la peau. En réalité, la température du corps s'abaisse d'un demi-degré par fraction de 50 g d'alcool absorbé. La sensation de chaleur peut donc masquer un abaissement de température et entraîner des problèmes graves par temps froid.

Dilué dans l'eau, l'alcool est moins toxique. La quantitéd'alcool absorbée est bien évidemment la même.

L'alcool donne de meilleurs réflexes : c'est l'inverse. Avec une alcoolémie de 0,80 g/l la distance d'arrêt d'un véhicule roulant à 100 km/h est augmentée de 14 mètres. De plus, l'inadaptation des gestes, les troubles de la vision et le mépris du danger (grâce à l'effet anxiolytique de l'alcool) peuvent être sources d'accidents graves.

L'alcool nefait pas grossir. L'alcool apporte 7 calories par gramme donc environ 100 calories dans un verre de vin. De plus, il s'agit de calories favorisant le stockage de "mauvaises graisses".

L'exercice accélère l'élimination de l'alcool. Non, ni le froid, ni l'effort n'accélèrent l'élimination de l'alcool. En revanche, l'élimination varie fortement selon les individus.

Les hommes supportent mieuxl'alcool que les femmes. C'est en partie vrai, mais cela dépend des individus (habitude, maladies, poids, repas, etc..)

*Tabac et alcool vont souvent de pair selon de nombreuses études. On estime entre 71 et 97 % la proportion d'alcooliques étant fumeurs. Plusieurs auteurs ont mis en évidence une corrélation positive entre la dépendance à l'alcool et la dépendance au tabac. Cette co-dépendancepeut être problématique lors de la désintoxication d'alcooliques fumeurs.

*La femme alcoolique
L'alcoolisme maternel est la première cause évitable de retard mental des nouveau-nés dans les pays occidentaux.
L'anxiété, la dépression et la solitude se retrouvent chez la majorité des femmes alcooliques. Près de 80 % des femmes justifient leur alcoolisme suite à des problèmes psycho-affectifsVulnérabilité de la femme face à l'alcool
A âge et poids égaux et pour une même quantité d'alcool, l'alcoolémie de la femme est supérieure à celle de l'homme. L'explication de ce phénomène provient de l'enzyme impliquée dans le métabolisme de l'alcool qui présente une activité moindre chez la femme. D'autre part, la quantité d'eau dans le corps de la femme étant plus faible, la concentration del'alcool dans les tissus et dans le sang s'effectue plus rapidement que chez l'homme. Les hormones ovariennes affectent également le métabolisme de l'alcool et la prise de contraceptifs oraux et la ménopause augmentent la vulnérabilité de la femme face à l'alcool.
La cirrhose apparaît plus rapidement chez la femme que chez l'homme. Une consommation chronique d'alcool augmente le risque de cancerdu sein et une intoxication chronique peut être source de stérilité chez la femme.

* Le traitement :

Cesser de boire totalement (le sevrage) est une étape obligatoire vers la guérison. Beaucoup de patients la redoutent : ils ont déjà essayé, et souvent à plusieurs reprises, seuls ou pas, sans réussite.
Ce sevrage ne réglera pas tout, ce n'est qu'un premier pas, indispensable certes, maisla finalité doit être le maintien au long cours de l'abstinence d'alcool, condition de l'amélioration de la qualité et de la durée de vie. En effet, la diminution des doses d'alcool ingérées, qui peut se justifier chez les buveurs excessifs non alcoolo-dépendants, est totalement inefficace à moyen et long terme chez les alcoolo-dépendants (comme chez les fumeurs).
Le patient sera clairement...
tracking img