Nadjma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6534 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire nationale et roman algérien
Ernstpeter Ruhe

L'histoire est traitée dans les romans algériens des trois dernières décennies de façons très diverses. On peut distinguer deux groupes principaux de textes: 1. Tout d'abord, le groupe numériquement le plus fort des romans qui abordent le sujet de la guerre de libération. Ils sont écrits par des auteurs comme Mouloud Mammeri, Aicha Lemsine,Abdelhamid Benhedouga, Assia Djebar, Chabane Ouahioune, pour ne citer que les plus connus. Sur le plan formel, les romans sur la guerre de libération ont en commun les caractéristiques suivantes: leur écriture est ordonnée; les événements du récit sont racontés en respectant la chronologie; la structure des textes est simple et claire, linéaire. Cette organisation du récit reflète la base stablequ'est la mémoire collective sur laquelle ces textes reposent. Les auteurs savent que leur public connaît les faits à fond, que même beaucoup de lecteurs ont été impliqués dans les événements, d'une manière très directe et souvent douloureuse. Ils savent surtout aussi que lé jugement porté sur ces événements fait l'objet d'un consensus national. 2. A côté de ce nombre important de textes, il enexiste d'autres dont les particularités sautent aux yeux dès la première lecture. Je pense ici particulièrement aux textes de Kateb Yacine, de Rachid Boudjedra et de Rachid Mimouni, qui me serviront de paradigme dans la suite de mon exposé. Ce sont des romans qui sont difficiles à comprendre et dont le sens ne devient accessible qu'après une ou même plusieurs relectures. Contrairement au groupeprécédent, ils sont caractérisés par une écriture désordonnée; les événements du récit - en admettant que l'on puisse encore parler de récit - ne respectent pas la chronologie; la structure des textes est non-linéaire et, à cause de la combinaison de plusieurs perspectives narratives qui s'entrecroisent sans arrêt, cette structure est souvent d'une grande complexité. La critique littéraire aime voirdans ce phénomène ou bien une imitation d'influences littéraires non-algériennes et renvoie à Faulkner, André Breton, James Joyce, et au Nouveau Roman, ou bien elle tente de faire de cette caractéristique une particularité arabe: ainsi, la structure circulaire complexe de Nedjma serait le résultat de l"'attitude purement arabe de l'homme face au temps".1 . Ce sont des jugements trop rapides qui nerésistent pas au premier argument qu'on leur oppose: En effet, si la structure circulaire est typiquement arabe, cela signifie181

rait-il que l'Irlandais Beckett, le Roumain Ionesco, le Russe Adamov e~ de nombreux autres auteurs contemporains en Europe seraient Arabes? et, de'autre part ne devrait-il pas alors y avoir beaucoup plus de romans algériens à avoir cette structure compliquée? Nonseulement "comparaison n'est pas raison", on le sait, mais, pratiquée ainsi, elle fait même tort à ces textes en les rapprochant faussement de la littérature européenne et les y intégrant en tant qu'œuvres d'épigones. Ou bien, elle les repousse dans un lointain exotique en escamotant une réelle discussion de ces textes, c'est-à-dire qu'elle évite par là de s'ouvrir réellement aux romans algériens et deles lire pour euxmêmes. Ce que je tenterai ici. La structure compliquée des romans qui nous intéressent ici s'explique - et ceci est l'hypothèse que je voudrais proposer - par le sujet même de ces textes: ils traitent aussi de l'histoire algérienne, s'en approchent cependant avec une conception tout à fait différente, qui est soit implicitement inscrite dans les romans soit, à l'intérieur destextes, devient objet de réflexions concernant la philosophie de l'histoire, comme c'est le cas chez Boudjedra. La complexité de cette conception se reflète directement dans la complexité des romans. Je voudrais le démontrer en prenant comme exemples les trois romans suivants: Nedjma de Kateb Yacine (1956), Le démantèlement de Rachid Boudjedra2 et Le fleuve détourné de Rachid Mimouni (1982). 3...
tracking img