Napokéon

Pages: 2 (415 mots) Publié le: 19 avril 2009
Les plus grand point commun entre ces quatre textes est l’amour, nous pouvons immédiatement le constater, de plus le contexte en général est assez explicite sur un thème précis, l’amour. D’ailleurs,le texte est dominé par un ensemble de déclarations d’amour. Dans le texte A, par la présence de mots ayant une relation directe avec l’amour comme : « marier » l.1511, « amoureux désir » l.1526, deplus il y a des phrases comme : « Ah !c’est que vous l’aimez, traîtresse ! » l.1520 ou le verbe le plus significatif de l’amour, « aimer » l.1523.1531…
Dans le texte B, nous retrouvons ces mêmescaractères, des mots comme : « mon coeur enflammé » l.504, « un amant » l.509 ou encore « mon coeur »l.515. De même, il y a la phrase « Personne n’a Madame, aimé comme je fais »l.524.
Dans le texte C, deRacine, l’introduction nous fait part de l’histoire d’amour compliquée, le mot « amour » l.1104, les phrases 1112, 1119 sont aussi marquantes, nous retrouvons de même le verbe « aimer » l.1110.Finalement dans le texte D, l’introduction nous résume une histoire d’amour. De plus, nous retrouvons les mêmes mots, « amour »l.631.654. Également, Phèdre se déclare directement à Hippolyte.
Le registredes textes A et B est comique, le premier, L’école des femmes, est assez particulier, séquestrer une jeune fille pour qu’elle devienne sa femme…Un histoire un peu chansonnière. Dans le texte B,Célimène aime que les gens l’aiment mais ne fait jamais de aucune déclaration d’amour au Misanthrope. Mais le plus comique est que le misanthrope est amoureux de Célimène, qui est une jeune veuve charmante etcoquette. Mais un misanthrope n’était pas celui qui hait le genre humain ? …
D’autre part, le registre des textes C et D est tragique, l’idée de fatalité est présente (« ce mot cruel est affreux »,« souffrirons-nous », « seigneur, que tant de mers me séparent de vous », « sans que jamais Titus puisse voir Bérénice », « sans que de tout le jour je puisse voir Titus ? »…Dans le texte D nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !