Narcissisme et psychopathie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Narcissique : le trouble de la personnalité narcissique est d'un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses.

Les symptômes apparaissent au début de l'âge adulte

un manque d'empathie.
attache peu au jugement des autres, est très focalisé sur ses problèmes d'adéquation personnelle
exploite l'autre dans les relations interpersonnelles : utilise autrui pour parvenir à sespropres fins (mensonges, chantages, violence verbale, ...)
manque d'empathie : n'est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui 
fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains.

Les personnes narcissiques ont souvent un besoin de contrôle important, une tendance à la critique et à l'égocentrisme. Il acceptent difficilement les avisdifférents, n'ont pas conscience des besoins des autres, ni des effets de leur propre comportement sur leur entourage
développent de puissantes protections afin de contrôler ce que les autres perçoivent et leur comportement à leur égard

Cause :
Caractère hypersensible à la naissance
hyper-indulgence et sur-évaluation de la part des parents
Attention des parents imprévisible ou non fiablesociopathie:Une personnalité antisociale est un trouble de la personnalité qui se caractérise par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales, des émotions et droits d'autrui ainsi que par un comportement impulsif.

 La « psychopathie » et la « sociopathie » sont considérées comme deux manifestations différentes du trouble de la personnalité antisociale.
 lessociopathes ont un tempérament plus réglé; leur trouble de la personnalité tient davantage à un environnement social défavorable (parents absents, proches délinquants,pauvreté, intelligence extrêmement faible ou au contraire développée).

 capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l'égard d'autrui qu'à leur propre égard. C'estce qui peut expliquer leur manque d'empathie quand ils sont confrontés à la souffrance des autres, témoignant d'une incapacité à ressentir l'émotion associée à l'empathie ou la souffrance.

Un comportement de recherche du risque et d'usage de drogues peut aussi être un moyen d'échapper à un vide émotionnel intérieur. La rage dont font preuve certains sociopathes, de même que l'anxiété associéeà certaines formes de trouble de personnalité antisociale, peuvent être vues comme la limite de la capacité à ressentir des émotions. Le diagnostic du trouble de la personnalité antisociale est plus courant chez les hommes

Incapacité à se conformer aux normes sociales quant aux comportements licites
Impulsivité, ou incapacité à prévoir
Irresponsabilité chronique, indiquée par l'incapacitéà tenir des engagements soutenus ou d'honorer des obligations financières
Absence de remords ou de culpabilité, indiquée par l'indifférence ou la recherche systématique d'excuses plausibles pour avoir blessé, maltraité, trompé ou volé autrui.

Il y a trace de désordres comportementaux remontant à avant l'âge de 15 ans 
Dédain froid envers les sentiments des autres,
Attitude flagranted'irresponsabilité et d'irrespect des règles, normes sociales et engagements pris
Tolérance très faible à la frustration et seuil faible à la décharge de l'agressivité, y compris par la violence
Incapacité à ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions
Tendance marquée à rejeter la faute sur les autres, ou à rationaliser des excuses plausibles, pour descomportements amenant le sujet en conflit avec la société.

La tendance à violer les droits d'autrui (propriété, intégrité physique, sexuelle, émotionnelle ou légale) ;
Un comportement agressif, voire violent ;
Des difficultés à garder un emploi ;
Un sentiment permanent d'agitation ou de dépression (dysphorie) ;
Une incapacité à supporter l'ennui ;
L'indifférence envers...