Natalite et fecondite au sein de l'ue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1210 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Natalité et fécondité au sein de l'Union Européenne
Loubna Tams, Géographie et Aménagement, TD25

La fécondité est un phénomène social complexe situé dans le temps. La baisse de la fécondité en Europe se lit dans la pyramide des âges et dans la transformation des familles, la France contribuant à cette évolution mais moins radicalement que dans les autres pays.
Selon Eurostat (directiongénérale de la Commission européenne chargée de l'information statistique à l'échelle communautaire), 5,4 millions d'enfants sont nés dans l'Union Européene en 2009. C'est au cours de cette année que la population européenne a franchi le cap des 500 millions d'habitants: En effet, nous serions désormais 501,1 millions de citoyens européens à cohabiter au sein des 27 Etats membres (au 1er janvier 2010).La hausse de ces citoyens est issue du solde migratoire et de l'accroissement du solde naturel, auquel nous nous interressons ici.

Malgré la hausse de la population, on observe récemment un léger recul de la natalité: Le taux brut de natalité est passé dans l'Union européenne de 10,9 naissances pour 1000 habitants en 2008 à 10,7 en 2009.

Voici un graphique décrivant la natalité au sein del'Union Européenne en l'an 2009 (selon Eurostat):

Les chiffres les plus élevés sont en bleu et les plus bas en rouge, sauf pour la colonne des naissances totales vivantes car elle n'a aucune signification, chaque valeur étant à comparer à la population totale du pays, qui est plus ou moins importante:

Graphique de l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques):Pour cela, il existe le taux de natalité, qui est le rapport des naissances vivantes de l'année à la population totale moyenne de l'année et le résultat est un pourcentage.
On observe alors que l'Irlande, le Royaume-uni et la France sont les pays les plus féconds de l'Union Européene, leur taux de natalité étant respectivement de 16,8%, 12,8% et à nouveau 12,8%.
En revanche les pays au taux lesplus faibles sont l'Allemagne (8,1%), l'Autriche (9,1%), le Portugal (9,4%), l'Italie (9,5%) ainsi que la Lettonie et la Hongrie (9,6% chacun).

L'ICF, indice conjoncturel de fecondite, mesure le nombre d'enfants qu'aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l'année considérée à chaque âge demeuraient inchangés. (Le taux de fécondité à un âge donné -ou pour unetranche d'âges- est le nombre d'enfants nés vivants des femmes de cet âge au cours de l'année, rapporté à la population moyenne de l'année des femmes de même âge). On trouve l'ICF le plus élevé en France et le plus bas en Hongrie, Lettonie et Portugal.
Et enfin pour l'âge moyen de maternité, on remarque que bien que l'Irlande ait le taux de natalité le plus élevé c'est là où les femmes ont desenfants le plus tard (31,2 ans), là ou elles en ont le plus tôt c'est en Bulgarie (26,6 ans), soit une moyenne de 29,9 ans dans toute l'Union Européene. C'est un âge élevé par rapport au reste du monde, où les femmes sont mariées relativement tôt et connaissent rarement le célibat. Néanmoins, selon l'INSEE, cet âge moyen n'augmente plus aussi vite qu'au cours des années 1980. Il a fallu attendre 14 anspour passer de 29 à 30 ans, soit deux fois plus longtemps que pour passer de 27 à 28 ans, puis de 28 à 29 ans.

On ne peut inevitablement pas disscocier l'âge de la mère de sa capacité à procréer:

Plus la femme est âgée, plus elle a des difficultés à faire des enfants.
Dans l'ensemble nous nous aperçevons que l'Europe n'est pas la championne de la natalité, son solde naturel étant de -0,1(accroissement ou solde naturel, égal à l'excédant des naissances sur les décès, taux correspondant à la différence entre taux de natalité et taux de mortalité) et le déficit démographique en Europe de l'Est atteindrait le chiffre alarmant de -0,4% !

Apres avoir analysé tous ces chiffres il ne reste plus qu'à les comprendre et à en discerner les raisons, qui sont très nombreuses.
Avec la...
tracking img