Natation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Natation

La natation, sport aquatique ancien qui est apparu aux Jeux Olympiques dès 1896 est un sport composée de 4 nages :
-Le papillon: 50,100 et 200m
-Le dos crawlé 50,100 et 200m
-La brasse 50, 100 et 200m
-La nage libre 50, 100, 200, 400,800 et 1500m
Depuis 1896 en apparence le matérielle n’a pas vraiment changé: des lunettes, un maillots, un bonnet.On pourrait logiquement penser que la tenue du nageur n’aurait pas beaucoup évolué contrairement a dans d’autre sport. Tout d’abord parce que dans la natation se qui faisait la différence c’était : la flottaison, la propulsion et la respiration, les 3 principes de base.
Depuis les années90 et le remplacement du traditionnelle maillot de bain par la combinaison, les records tombent de plus en plus vite certains parlent de dopage de flottabilité.
Tout s’accélère lorsqu’en 2008 avec le lancement Le 12 février 2008, Speedo lance sa nouvelle combinaison, la LZR Racer, élaborée en association avec la NASA et l'Australian Institute of Sport. Elle affirme également que la LZR Racerdiminue de 10 % la traînée par rapport à la Fastskin FS11 de 2004. Presque immédiatement après la commercialisation de la combinaison, de premiers records du monde sont battus et non des moindres. Le 16 février, la Zimbabwéenne Kirsty Coventry bat le deuxième plus ancien record du monde, celui du 200 m dos en grand bassin de la Hongroise Krisztina Egerszegi. Le lendemain, c'est au tour del'Australien Eamon Sullivan de faire tomber l'une des plus anciennes marques, celle du 50 m nage libre en grand bassin du Russe Alexander Popov. A l'origine de nombreux records planétaires lors des Championnats d'Europe ou des Championnats du monde en petit bassin, la LZR est homologuée par la FINA le 12 avril malgré les protestations de son concurrent Aréna. A cette date, sur les 19 records du monde engrand bassin battus depuis le début de l'année 2008, 18 l'ont été avec une LZR, 1 seul avec une Aréna. Cette dernière subit d'ailleurs les pressions de ses nageurs sous contrat, insatisfaits des performances de la Powerskin R-Evolution.

Après les Championnats d'Europe en petit bassin en décembre 2008, où 17 records du monde tombent, des voix s'élèvent en faveur d'une réglementation de l'usage descombinaisons alors que d'autres mettent en évidence un « dopage technologique. Fin 2008, le bilan annuel fait état de 105 records du monde battus dont 79 réalisés en portant la LZR Racer de Speedo.
La matière utilisée est la LZR Pulse, une matière ultralégère, exclusivité de l'équipementier Speedo. Elle est composée d'un fil d'élasthanne résistant au chlore et d'un fil de nylon ultrafin quipermettent d'améliorer la résistance, le confort d'utilisation et l'élasticité. Le poids du tissu LZR Pulse serait équivalent au poids du maillot le plus léger de ce type sur le marché. Speedo utilise pour la finition de sa combinaison une technologie du gaz moléculaire permettant de façonner la surface du tissu à un niveau nano-moléculaire. Ensuite, la combinaison bénéficie d'un traitement déparlanthydrophobe. Des panneaux en polyuréthane ont été placés aux endroits où la traction, et donc la résistance à l'avancement, est la plus importante. Le polyuréthane est hydrophobe permettant à l'eau de glisser plus facilement sur le tissu. Un avantage non négligeable puisque cela diminue la traînée de frottement. Autre originalité de cette dernière née : pas de coutures. Tous les empiècements sontsoudés par ultrasons et le zip de fermeture est caché à l'intérieur de la combinaison. Ainsi, la surface de contact avec l'eau est ultra lisse. « Ces particularités prodiguent au nageur une meilleure glisse et une remontée à la surface plus rapide », explique Bernard Moustie. Qui dit moins de frottements dit moins de dépenses d'énergie. La LZR Racer permettrait ainsi de réduire de 5 à 10 % la...
tracking img