Nation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Saeidnia Sahar Aurore Master1 de science politique

TD de sociologie politique-Master 1 de Science Politique-Université Paris 1 en 2005.

10 novembre 2005

NATIONS ET NATIONALISME: Débat autour de Gellner et Hobsbawm

Nations et nationalisme depuis 1780: Programme, mythe, réalité, Eric Hobsbawm, collection folio histoire, 2002 Nations et nationalisme, Ernest Gellner, Bibliothèquehistorique Payot, 1999
( H/G, p x) signifie que la citation est extraite de l’œuvre de Hobsbawm/ Gellner

« Au nom de quoi nous, Catalans, n’aurions-nous pas droit à un État? » Le débat sur le nouveau statut de la Catalogne, qui divise actuellement l’Espagne, est représentatif des tensions liées à l’enjeu de définition de la nation, une définition qui est indissociable du concept d‘Etat-nation. « Pournous ce texte (le nouveau projet de statut) est l‘expression démocratique de l‘unité nationale de la Catalogne […] Pour la première fois à l‘époque contemporaine un texte juridique reconnaît l‘existence d‘une «nation» catalane. Et la normalité politique, aujourd’hui, c’est un État, un Etat-nation. » ( Jose Lluis Carod
Novira, secrétaire général indépendantiste Esquerra republication deCatalunya)

Est-il légitime de parler de nation catalane et de revendiquer un État? Poser cette question nécessite de s’interroger sur l’histoire de la conception de la nation, et donc sur l’histoire du nationalisme. La recherche sociologique s‘est très peu intéressée à la question nationale jusqu‘à ces vingt dernières années. Ni la sociologie durkheimienne, ni la sociologie allemande, ni les théoriciensmarxistes ne se sont réellement préoccupé de ce thème. Pourtant, l’Etat-nation est la forme d’organisation de la société la plus développée dans le monde aujourd’hui. Réfléchir à sa genèse permettrait de mieux comprendre la situation politique actuelle. C’est ce que se proposent de faire l’historien britannique E. Hobsbawm et l’anthropologue E. Gellner dans leurs ouvrages respectifs qui ont pourmême titre Nations and Nationalism. Ils proposent une étude de l’émergence des nations et du nationalisme dans le monde. Les deux auteurs s’inscrivent ainsi dans une perspective historique et s’intéresse à l’évolution du concept durant les deux derniers siècles. Cependant, contrairement à Gellner, Hobsbawm traite de la presque totalité des manifestations de nationalisme, dépassant le cadrestrictement occidental. Deux questions sous tendent leur réflexion: Comment se développe la conscience nationale? Comment et pourquoi cette forme d’organisation qu’est l’Etat-nation s’est-elle imposée en Europe (puis dans le reste du monde)? Leur réflexion s’articule essentiellement en trois étapes: la première s’interroge sur les difficultés de la définition de l’objet de recherche, leur rapport àl’objet, leur posture épistémologique. La deuxième s’intéresse à la nation comme construit historique issu de contingences particulières. Enfin, ils posent la question de l’avenir du nationalisme.

I- DE LA DIFFICULTE DE DEFINITION

A. Des difficultés épistémologiques La nation est une façon particulière de classer des groupes d’êtres humains. Mais sur quels critères se basent ces classements?Définir ce qu’est la nation est problématique. En effet, la définition, en fixant la signification d’un mot, détermine aussi ses extensions, c’est-à-dire les références auxquelles elle peut être appliquée. Est-il cependant possible d’enfermer l’ensemble des références d’un mot dans une seule définition? Les auteurs rejettent deux types de définition : la définition descriptive et la définitiondurkheimienne. La première consiste à définir la nation à l’aide de critères objectifs tels que la langue, l’ethnie, la culture commune… Cependant ces termes sont eux-mêmes ambigus et nécessitent un travail de définition. Ainsi, la définition descriptive porte-t-elle en son sein un risque de circularité. La définition durkheimienne est elle, tautologique et circulaire, car elle ne définit qu’a...
tracking img