Nations et nationalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1591 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ces termes se sont imposés de manière universelle. Empire longtemps un rival comme construction pol. Siècle de ces transformations conclut par le triomphe de la nation, XXème s.
Début XXè Empire russe, allemand (Etat-Nation et empire à la fois), empire des Habsbourg.
XX est le siècle qui a vu la disparition de tous ces grands empires.
Empire soviétique, fin en 1991 est la dernière constructionimpériale qui s’effondre.
La Russie est encore une const° multinationale a bien des égards.
Tiers des terres émergées au XXè, empires disparaissent en moins d’une génération.

Emergence d’une nvelle forme pol déterminante. Monopole sur les RI.
Généalogie de ce qu’est une invention pol récente ; l’Etat Nation.
Fannon

Nationalisme moderne ; le mot en anglais a deux sens= désigne lesentiment d’apprt à une cté nationale et nationalisme au sens d’une idéologie pol.
Sentiment national très ancien, traces dans l’antiquité mais la gde différence avec le sent moderne c’est qu’avant les identités pol sont composites. Négociations du T Versailles : missions envoyées en Europe Centrale pour interroger les gens sur leur sentiment national.
« Catholique de telle ville »… Marqueursidentitaires qui se superposaient ; définit par sa religion, son appartenance à sa ville/pays (village). Empilement de marqueurs religieux, local, hiérarchique. Tous ces sent forment des nationalités multiples.
Sentiment de fidélité aristocratique au suzerain, pas d’apprt à la nationalité française.

Emerge dans le champ des idées l’affirmation d’une identité singulière, qui l’emporte sur toutes lesautres. Révolution française, nation française se propose en identité unique et s’imposer comme une forme particulière au sens politique très profond. Plus qu’une identité c’est une idéologie démocratique moderne.
Substitution d’une source de légitimité à une autre.
Souveraineté réside essentiellement dans la nation ; c’est que réside le corps pol souverain.

Nationalisme et la démocratiesortent comme deux jumeaux de la révolution française ; s’opposent à la réaction monarchiste. Patriote, celui qui défend la révolution contre la réaction royale. Idée fondatrice du sent démocratique et nationaliste. Une seule et mm chose au départ et resteront unis jusqu’au milieu du XIXème. Puis progressivement le nationalisme migre de la gauche (démo révolutionnaire) vers la droite.

Révolutionfrançaise ; univers du cosmopolitisme du XVIIIème. Sentiment d’appartenir à une même Rép européenne. Universalisme des Lumières, contraire la conception moderne d’une idéologie nationale. En pol internationale cet invention du sent pol national qui dépasse les identités multiples, c’est un élément vraiment révolutionnaire ; dimension de la nation en armes,
Ce ne sont plus des G entre souverains,mais des chocs entre nations.
Fin 2GM, fin des gdes confrontations entre Etats nationaux.
Rév° renoue avec le sent antique d’appartenance politique et militaire à la nation (citoyen qui se bat pour la cité).

Changement dans les RI : Les G révolutionnaires mettent fin au système de limitation du champ des rivalités entre les Etats qu’avait mis en place le système Westphalien mis en place en1648 : promouvoir les Etats allemands au rang de sujet de droit international.
Etats sujets exclusifs des RI.
T affirmait que les affaires intérieures des Etats (dt religion) ne concernent pas les autres.
« On se fait à la guerre aussi peu de mal qu’il est compatible avec ses intérêts »Montesquieu.
Mêmes règles du jeu tous, univers homogène. La Révol° française bouscule cela ; le nationalismeest laïc. Dans le syst europ du XVIIIème, avec les révolutions, le syst devient hétérogène.

Révolution= la croisade de la liberté et celle-ci n’est pas strictement une valeur française.
Robespierre d’abord hostile à la G s’y ralliera ; « personne n’aime les missionnaires armés »
Contradiction fondamentale, est la contraction mm du nationalisme dans les RI : démocratie certes idée universelle...
tracking img