Nations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (742 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Daniel Cohen

Biographie de l’auteur :
Daniel Cohen est professeur d'économie à l'École normale supérieure, à Paris I et à l'École d'économie de Paris et directeur du Centre pour la rechercheéconomique et ses applications (CEPREMAP).
Il est notamment membre du Conseil d’analyse économique (CAE) auprès du Premier ministre.
Il s’intéresse en particulier à l’économie des pays endéveloppement, à leur dette et leur productivité[]. Daniel Cohen se définit comme un économiste pragmatique[].
Il est par ailleurs éditorialiste au Monde et fait partie du conseil de surveillance du journal.
Ilest président du conseil scientifique de la Fondation Jean-Jaurès.
Fin pédagogue comme peuvent en témoigner ses différents livres, Daniel Cohen a eu une influence sur plusieurs jeunes esprits,devenus aujourd'hui des économistes respectés par leurs pairs.
C'est le cas de Philippe Askenazy, d'Esther Duflo, etc.

Ses études:

* École normale supérieure (1973-1976)
* Agrégation demathématiques (1976).
* Doctorat de 3e cycle des sciences économiques (1979) (Paris X)
* Doctorat d'État des sciences économiques (1986) (Paris X)
* Agrégation des facultés de droit et desciences économiques (1988)

Prix et décorations:

* Lauréat de l’Association française de sciences économiques (1987)
* « Économiste de l’année », 1997, décerné par Le Nouvel économiste* Prix Léon-Faucher de l’Académie des sciences morales et politiques (2000)
* Prix du livre d'économie (2000)
* Lauréat du prix européen (2000)

Richesse du monde, pauvreté des nationsRésumé du livre :

Dans cet ouvrage d'économie, Daniel Cohen cherche à comprendre les causes économiques et politiques de l'ampleur des inégalités de richesse aussi bien entre les nations qu'àl'intérieur des nations elles-mêmes, dans le but de proposer des solutions pour réduire ces inégalités. Contrairement aux "anti-mondialistes", l'auteur affirme que ce n'est pas la mondialisation,...
tracking img