Nature et culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1580 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
9 novembre 2009
Par Patricia Bernier

NATURE ET CULTURE

L’état de nature désigne la vie de l’être humain sans la présence de l’État, c'est-à-dire en l’absence de toutes règles et normes sociales ou politiques. L’état de nature est donc une vision que l’on a de ce qu’a pu ou de ce que pourrait être la vie humaine comprenant toutes ses facettes (individu, les relations sociales, les moyensde défenses, les valeurs, etc.) sans normes sociales, chef d’états et autres. Tandis que l’état de culture désigne tous ce que l’homme a appris pour vivre en société. De ce fait, plusieurs philosophes ont créé des théories sur l’état de nature et de culture qui sont très différentes les unes des autres. Il y a d’abord Hobbes, puis Rousseau et enfin Darwin qui ont chacun leur propre vision de ladistinction nature/culture. Pour ma part, je ne suis pas totalement en accord avec aucune de ces théories en ce qui concerne l’état de nature. Je crois, par contre, que l’état de nature est en fait un mélange de toutes ces théories combinées ensembles.

Premièrement, il y a la vision de Hobbes pour qui l’homme de nature est solitaire et a comme seul objectif de survivre aux obstacles de la viequotidienne. De plus, puisque les hommes sont égaux, l’homme se doit constamment d’acquérir du pouvoir en utilisant sa force et sa ruse. Ainsi, il peut avoir violemment ou ingénieusement le dessus sur un autre être humain pour acquérir un objet que tous les deux convoitent. La force et la ruse sont donc ce qui peut favoriser un être humain dans un combat selon Hobbes. En effet, pour ce philosophe,l’homme de nature était constamment en climat de guerre ou de combat puisque les humains désiraient naturellement les mêmes choses. Ainsi, la rivalité est encrée profondément dans l’homme naturel, bref, dans l’état de nature et n’est donc pas le produit de la société qui est l’état de culture. Également, un point important dans la théorie de Hobbes, est la notion de liberté. Effectivement, puisque leshommes sont égaux et sont constamment en climat de combat pour obtenir des choses, l’homme a la liberté d’utiliser ou non son pouvoir, c'est-à-dire sa force et sa ruse, pour obtenir les objets qu’ils convoitent. Il a donc le droit de posséder toutes les choses, son droit naturel, il ne lui reste qu’à prendre la décision de combattre ou non pour survivre à l’état de nature.

Deuxièmement, il ya la théorie d’état de nature de Rousseau qui, tout comme dans la pensée de Hobbes, se caractérise d’une part par la liberté de l’homme naturel. En effet, Rousseau croit que l’homme a non seulement la liberté de choix et d’action mais aussi la liberté de choisir qui il est et ce qui le caractérise. L’homme n’obéît donc pas a des instincts profonds comme l’animal le fait. Il n’y a pas de façonprédéterminé d’agir ou de penser à laquelle tous les êtres humains répondent. Chacun est unique puisqu’il est libre de choisir sa nature. Il y a cependant des prédominances dans les caractéristiques de l’homme tout dépendamment de l’endroit où l’homme se trouve et du milieu dans lequel il évolue. De plus, selon Rousseau, l’homme est sans essence et sans nature puisqu’il est fondamentalement libre. Cetteliberté absolue apporte à l’homme la possibilité d’acquérir des caractéristiques qui ne viennent pas fondamentalement avec l’état de nature. D’ailleurs, c’est la vie en société qui dénature l’homme et le prive également de cette liberté absolue. Ce qui façonne l’homme en société ou à l’état de culture, c’est tout son bagage expérientielle, son apprentissage ainsi que son histoire. Également, toutcomme Hobbes, Rousseau croit que les humains à l’état de nature sont fondamentalement égaux. C’est en fait l’état de culture et toutes ses institutions qui apportent des inégalités entre les hommes (le statut social, la notion de propriété privée, etc.) Aussi, l’homme naturel de Rousseau obéit principalement à ses émotions et les deux plus importantes sont l’amour de soi et la pitié. Ces...
tracking img