Nausicaa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2092 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En quel sens peut-on dire que l’homme n’est pas

un être naturel ?

Introduction rapide

L’homme est un être naturel parmi les autres. « L’espèce humaine » est le résultat d’une lente évolution qui nous a conduit lentement à devenir si différent des autres êtres que l’on peut s’interroger sur cette quasi-exception dans l’évolution des espèces naturelles. Mais si l’homme est bien un êtrenaturel comme le démontre nos besoins vitaux, « en quel sens peut-on dire qu’il n’est pas un être naturel ? » Derrière cette question il faut remarquer un souci qui concerne non seulement notre évolution biologique mais surtout le sens que nous attribuons à cette différence ou cette négation.

PARTIE I. Bilan rédigé de l’analyse des « éléments » de la question
Dans un premier temps, il est faciled’établir le fait de la singularité de l’homme parmi tous les autres êtres. Les constats sont nombreux qui permettent d’attester une différence essentielle : ne serait-ce déjà que par ce qu’il est seul à s’interroger sur le sens des différences, en général, et de la sienne par rapport à tout être. L’homme est l’être pour lequel l’être fait sens. Il ne lui suffit pas d’être là, factuellement,vivre au monde. Il veut y participer. Il y a toujours, présent à ses côtés, la puissance du monde, qui l’appelle à devenir différent des autres êtres.
Mais, dans un 2ème temps, il est décisif d’approfondir la négation : n’être pas naturel, et de s’interroger sur le sens qu’elle reçoit. Qu’est-ce qui est nié à travers le terme de “nature” ? Est-ce la nature en général ou sa propre nature, sonanimalité ?
Enfin, pour proposer une réponse, ne faudrait-il pas revenir au pouvoir de dire ? En effet, nous pouvons bien accepter que l’animal s’exprime et « parle », mais peut-être est-il réservé à l’homme de pouvoir dire quelque chose en lui donnant du sens. Montrer à quelle condition il est possible de dire ce sera du même coup montrer en quel sens l’énoncé « l’homme n’est pas un être naturel » doitêtre ressaisi, compris avec plus de force.
A priori, on admet la différence entre l’homme et l’animal mais si l’on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’elle peut toujours être contestée. Si le fait que l’homme se distingue de l’être naturel est communément établi, par contre, le sens de cette différence qui permet de le dire « non naturel » fait problème. La question, relancée à chaqueépoque, semble ne pas trouver de réponse et, chaque fois, il faut en reconquérir le sens. C’est donc bien le sens dans lequel on peut dire & poser l’énoncé : « l’homme n’est pas un être naturel » qui reste problématique et non le fait en lui même.
D’abord, le concept d’être naturel ne va pas de soi. Il se trouve sans cesse remanié, vu que les conceptions de la nature varient. Il en résulte que le sensde l’énoncé négatif : « l’homme n’est pas un être naturel » ne va pas de soi non plus. Pour autant, ce n’est pas l’être naturel qui fait question mais bien l’homme en tant qu’il se définit lui-même contre la nature, ou en refusant d’être ramené à ce statut d’être naturel.
Qu’est-ce qui dans l’homme est contre nature et lui permet de s’y opposer ? D’où lui vient cette force qui serait autre quenaturelle et comment l’interpréter ?

II. LE FAIT DE LA SINGULARITÉ DE L’HOMME, C’EST SA CULTURE
Qu’est-ce qui distingue l’homme au point que l’on puisse dire qu’il n’est pas un être naturel ? (Lire corrigé Annales 96-97, p. 160-163, mais la conclusion reste insuffisante).
On découvre beaucoup de réponses qui concernent la différence spécifique de l’homme et elles se ramènent toutes à l’idéede culture. Or, cette idée justement fait problème parce que la culture ne peut pas être assimilée à une nature. On oppose les deux, mais ce n’est pas comme l’inné et l’acquis car l’on pourrrait dire que l’homme est à la fois 100% naturel et 100% culturel. Naître et mourir, c’est naturel mais la naissance est surtout l’entrée dans une vie familiale qui est déjà sociale et la mort est totalement...
tracking img