Nazisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le nazisme ou national-socialisme est l'idéologie politique du NSDAP, parti politique fondé en Allemagne en 1920. Cette vision du monde divisait hiérarchiquement l'espèce humaine en races, hiérarchie au sommet de laquelle se situait la « race aryenne ».

En tant que sujet de science politique, la définition du nazisme divise les historiens. En particulier, reste ouverte la question de savoir sile nazisme ne fut que l'une des formes du fascisme ou, parce qu'ayant fait du racisme une doctrine d'État, le nazisme doit être considéré comme un phénomène historique unique. En effet, l'antisémitisme officiel du régime nazi, dès 1933, et la persécution des opposants, des homosexuels, des gitans, etc., se concrétisera par l'installation dès 1933 des premiers camps de concentration en Allemagne.Cette politique ne fera que s'amplifier jusqu'à 1945. Ce sont ainsi plus de dix millions de personnes qui périront dans les camps de concentration et d'extermination nazis, dont une majorité de Juifs (voir Shoah).
En 1935, appel de soldats allemands faisant partie de la SA, de la SS ou de la NSKK. Photo prise à Nuremberg le 9 novembre 1935.
Sommaire
[masquer]

* 1 Présentation
* 2Idéologie
* 3 Les Aryens
o 3.1 Objectifs
o 3.2 Hiérarchie des « races »
o 3.3 Moyens utilisés
* 4 Distinction entre fascisme et nazisme
* 5 Sources du nazisme
o 5.1 Les idéologies nationalistes allemandes
o 5.2 Le socialisme
o 5.3 Des idées philosophiques du XIXe siècle
o 5.4 Les idées racistes développéesantérieurement en Allemagne
* 6 Nazisme et homosexualité
* 7 Notes et références
* 8 Voir aussi
o 8.1 Articles connexes
+ 8.1.1 Idéologie
+ 8.1.2 Histoire
+ 8.1.3 Les crimes du nazisme
o 8.2 Bibliographie
o 8.3 Liens externes

Présentation

L'acronyme « nazisme » est la contraction de «national-socialisme » (Nationalsozialismus en allemand). En effet, le « national-socialisme » se veut distinct du « socialisme international », c'est-à-dire des mouvements socialistes internationalistes, d'inspiration marxiste ou non, tels que l'Internationale socialiste ou l'Internationale communiste, dont la vocation « antipatriotique » était à l'opposé du nationalisme pangermaniste hitlérien. L'idéologienazie se distingue également d'autres doctrines nationalistes de l'époque comme, en France, le « socialisme national » de Maurice Barrès, qui disait combiner nationalisme et « socialisme », mais rejetait les théories racistes du nazisme allemand[réf. nécessaire].

Le fameux Programme en 25 points, programme politique du nazisme, fut exposé pour la première fois dans une réunion publique le 24février 1920 à la Hofbräuhaus de Munich (célèbre brasserie toujours debout, pourvue d'une vaste salle propice aux réunions politiques) par Adolf Hitler lui-même. Suite à cette assemblée fondatrice, le DAP (Deutsche Arbeiter Partei, Parti ouvrier allemand) prendra désormais le nom de NSDAP (National Sozialistische Deutsche Arbeiterpartei, Parti national-socialiste des travailleurs allemands) : le partinazi est né.

En 1925 (soit, plus de quatre ans après, un coup d'État manqué et plusieurs séjours en prison après la proclamation initiale), Adolf Hitler publie Mein Kampf (Mon Combat) (à la fois autobiographie, idéologie et programme politique), ouvrage écrit en prison, et qui deviendra le texte de référence du nazisme. La thèse selon laquelle le national-socialisme n'était rien d'autre, ensomme, qu'un hitlérisme[1], est fort discutée. Néanmoins l'opportunisme politique sera, dès le début de sa carrière, une constante dans les discours et écrits d'Adolf Hitler. L'historien britannique Ian Kershaw, auteur d'une imposante biographie d'Hitler montre ainsi que l'apparition de certaines expressions ou concepts pourtant propres au discours hitlérien (par exemple le slogan Lebensraum,...
tracking img