Nelson mandela

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1145 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nelson Mandela : un prisonnier politique, devenu prix Nobel de la Paix

Nelson Mandela est né le 18 Juillet 1918 à Mvezo au Transkei, dans le Cap Oriental, à quelques kilomètres de la capitale Umtata. Son vrai nom est Rolihlahla Mandela. Il est le fils d'un chef de tribu Xhosa de Thembu. Vers l'âge de sept ans il est scolarisé devenant le premier membre de la famille à aller à l'école. Sonprénom occidental de Nelson lui est donné à cette époque par un professeur méthodiste. Il est ensuite envoyé à la mission de Wesleyan vers l'âge de neuf ans suite à la mort de son père de la tuberculose.

Après son initiation selon les traditions de sa tribu, à l'âge de seize ans, Nelson Mandela poursuit ses études à la Clarkebury Boarding Institute. Elève particulièrement doué il obtient soncertificat avec un an d'avance puis s'inscrit au collège Wesleyan de Fort Beaufort. Il a alors seize ans. Il étudie ensuite à Fort Hare où il rencontre Oliver Tambo avec qui il se lie d'amitié. Il est renvoyé à la fin de sa première année d'université pour son implication dans une manifestation d'étudiants. Puis c'est la fuite à Johannesburg suite à un mariage forcé. Là, il obtient sa licence parcorrespondance à l'Université d'Afrique du Sud puis étudie le droit à l'université du Witwatersrand. Il obtient son diplôme en droit en 1942 puis adhère au Congrès National Africain (ANC). L'ANC prône la résistance non violente à la politique raciste du gouvernement en place dominé par la minorité blanche. En 1948, le Parti national Afrikaner gagne les élections et instaure une nouvelle politique deségrégation raciale du nom d'Apartheid. Elle vise à la domination de la communauté blanche sur les trois autres groupes ethniques du territoire sud-africain (Métis, Bantous et Indiens).

En 1955, Nelson Mandela et son ami Oliver Tambo s'associe pour créer leur propre cabinet de conseils juridiques afin d'aider les populations noires les plus pauvres. À cette époque, Mandela participe à la rédactiond'une charte de la liberté visant la lutte contre la ségrégation raciale et l'apartheid. Il est arrêté l'année suivante et accusé de haute trahison pour finalement être acquitté. Le 21 mars 1960, des militants du Congrès Pan Africain (PAC) immobilisent les transports en commun de la ville de Sharpeville pour protester contre l'obligation du port du Pass, un passeport intérieur.

De nombreusespersonnes manifestent pacifiquement devant le commissariat de la ville et y brûlent ce Pass controversé. La police, débordée, tire alors sans sommation dans la foule faisant 79 morts et 178 blessés. Cet événement sera connu dans l'Histoire sous le nom de massacre de Sharpeville et marquera le début de la résistance armée des noirs. Nelson Mandela fonde, peu de temps après le massacre deSharpeville, Umkhonto we Sizwe, réseau prônant l'action armée. Il quitte alors la voie de la non-violence de l'ANC qu'il arpentait depuis des années. Il est condamné en 1962 à cinq ans de travaux forcés puis à la prison à vie en 1964 pour ses activités politiques clandestines. En 1990, le président F.W. de Klerk supprime l'interdiction qui pèse sur l'ANC. Après 26 ans de prison, Nelson Mandela est enfinlibéré. L'année suivante, il est élu président de l'ANC. Klerk fait alors appel à lui pour instaurer un régime de transition qui mènera à la fin de l'Apartheid. Les deux hommes obtiennent le prix Nobel de la paix en 1993. Cette même année, Nelson Mandela est élu président de la république d'Afrique du Sud. En 1999, à la fin de son mandat, il décide quitter la vie politique.

Il fonde alors laFondation Nelson Mandela afin de lutter pour les valeurs qui lui tienne à coeur. Il consacre aujourd'hui sa vie à la lutte contre le Sida. En 2005, son fils, Makgatho, meurt du Sida à l'âge de 54 ans. Mandela annonce alors publiquement la mort de celui-ci le 6 janvier 2005. Il ose ainsi briser l'un des principaux tabous qui entourent cette maladie dans de nombreux pays. Bien que n'étant plus chef...
tracking img