Neoliberalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Conférences des méthodes

Licence 3 Sciences Économiques et de Gestion

Parcours Économies et Sociétés Semestre 5




« Qu'est ce que le néolibéralisme ? »




l

SOMMAIRE

Introduction

I/ Le libéralisme classique

A/ Rappel des grands principes libéraux

B/ Point de vue critique du libéralisme politique et économique

C/La domination de l'écolenéoclassique

II/ Épistémologie du néolibéralisme

A/L’avènement du néolibéralisme

B/Le néolibéralisme comme idéologie pluri dimensionnel

C/De l'obscurantisme néolibérale

III/ Le néolibéralisme dans la pratique

A/ Le néolibéralisme comme incarnation du libre-échange

B/ Le cas de l'Union Européenne

C/L'aliénation par le marché

INTRODUCTION :

Le libéralisme alongtemps été perçu comme une attitude politique purement défensive. Il s'agissait alors, pour tous ceux qui prônaient la philosophie libérale comme idéologie à part entière, de lutter contre les injustices en prônant la démocratie libérale et toutes les valeurs qui en découlaient, comme par exemple la liberté ou bien encore l'égalité. Ce fut notamment le cas pour les philosophes des lumières quiluttaient contre les diverses injustices que comportaient leur époque. Plus tard, le libéralisme servit de drapeau aux Républicains qui voulaient en finir avec la monarchie et son ordre inégalitaire. Plus récemment encore, le libéralisme servit de moyen pour lutter contre les diverses idéologies totalitaires qui se sont emparés du monde, dont l'exemple le plus célèbre reste l'URSS.

Mais depuismaintenant une trentaines d'années, le libéralisme, que ce soit sous sa tendance économique ou politique, tend de plus en plus à devenir une vision du monde qui s'imposerait à l'ensemble des sociétés humaines. En effet, avec la fin du l'empire soviétique, le mouvement libéral tend à devenir le seul modèle d'existence qui pourrait gouverner les Hommes. Le libéralisme en vient à devenir ce qu'ilcritiquait, c'est à dire une idéologie n'obéissant qu'à sa propre logique et n'ayant plus de limite qui interdirait son développement, Ainsi on a tendance à parler d'ultra libéralisme ou de néolibéralisme pour caractériser les dérives du libéralisme économique .

Le néolibéralisme, tendrait donc, d'après beaucoup de commentaires, à s'éloigner du véritable libéralisme original prôné par l'économisteAdam Smith, dont l'ouvrage célèbre, Au origine de la richesse des nations, est au fondement du libéralisme économique. Smith voyait en effet, dans le marché, la nouvelle institution qui permettrait d'harmoniser l'ensemble des intérêts égoïstes et instaurer la paix sociale .Cette théorie économique du libéralisme fut également suivie d'une théorie culturelle dont l'ouvrage, La fable des abeilles deBernard Maudeville, fait référence : Maudeville voyait en effet dans l'égoïsme absolu de l'individu le seul moyen véritable de prospérité pour une société.

Ces théories libérales, qui semblaient être à l'époque de Smith des doctrines qui avaient, certes une certaine légitimité et une certaine validité intellectuelle, mais qui restaient quand même très minoritaire, semble aujourd'hui devenirl'esprit de notre temps. On assiste aujourd'hui à un véritable désengagement de l'État qui tend de plus en plus à laisser l'économie fonctionner d'elle même ; les frontières s'érodent laissant les capitaux circuler librement et entrainant avec elles la baisse du niveau de vie des pays développés .Le marché, suite au phénomène de mondialisation, est devenu omniprésent. Mais loin des théories desgrands penseurs libéraux, la récente crise financière et économique a montré les limites du néolibéralisme
En effet, le capitalisme, dans sa dimension financière s'est depuis une trentaines d'années imposé comme un modèle dominant. Favorisant la libre circulation des biens et des capitaux, cette variante du capitalisme industriel a permit d'accentuer la domination de l'actionnaire sur le...
tracking img