Nesfluid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
F ich e prati q u e H orsL esMurs

Le dossi e r de c réa t ion
Fiche réalisée suite à la journée d’information HorsLesMurs du 08/03/07 « Un dossier de création, des dossiers de création » animée par Catherine Nasser - La Croisée des Chemins. Intervenant : Patrick Belaubre – Festival d’Avignon.

La dénomination « dossier de création » recouvre quantité de réalités : de l’outil de vente pourun spectacle à l’outil de communication de la compagnie, en passant par le dossier de demande de subvention, le dossier de recherche de coproducteur, de lieu de résidence... Si le nom varie, le contenu du dossier varie plus encore : • selon l’étape de développement du projet, de la compagnie • selon l’interlocuteur auquel il s’adresse Le dossier prendra donc plusieurs formes, s’allègera ous’enrichira d’éléments spécifiques.

Id en t ifie r le s pa rt ena ires et le u r s s péc ificit és
Il s’agit dans un premier temps d’identifier l’ensemble des partenaires potentiels de la compagnie : • financiers • techniques • institutionnels (État, collectivités territoriales…) • professionnels (diffuseurs, programmateurs…) ...que l’on peut regrouper en 3 catégories • professionnels (acheteurs despectacles, coproducteurs : des festivals aux lieux de spectacles, en passant par les comités d’entreprise, les institutions comme les sociétés de gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins...) • publics (collectivités territoriales) • privés (entreprises, fondations...)

L e d ossier d e créati o n
Fiche téléchargeable sur www.horslesmurs.fr - Mise à jour : novembre 2007 Page 1/1 F ich e prati q u e H orsL esMurs

Les p arte na i re s profes s i o nnels
On entend ici, par partenaires « professionnels » : les programmateurs, les lieux de résidence, la presse spécialisée, voire les autres compagnies (qui pourront apporter au projet un questionnement artistique, amener un nouveau public, une action culturelle...) Les relations de partenariat ne se limitent pas auxéchanges les plus évidents (financement, co-production, accueil). Par exemple, si les lieux de résidence peuvent apporter un soutien financier et mettre à disposition salle et matériel, il peuvent aussi apporter un accompagnement artistique et technique, une mise en réseau, permettre une présentation d’étape du travail, une confrontation avec un 1er public... Avant tout contact avec un professionnel,il convient de se renseigner sur ses saisons culturelles, sa ligne artistique, les esthétiques, formats (et donc budgets) privilégiés, afin de vérifier que cela ressemble au travail de la compagnie. Il est inutile de proposer à un professionnel un spectacle qui détone par rapport à sa programmation habituelle.

Les p arte na i re s publ i cs
Éventail des partenaires publics : • lescollectivités territoriales ; les communes (mairies, mairies d’arrondissement), communautés de communes, cantons, pays, départements (Conseils généraux), régions (Conseils régionaux) • l’État et ses différents ministères, la politique de la ville (interministérielle) • l’Europe Là encore, les soutiens possibles sont multiples, de l’apport financier (subvention, conventionnement...) à l’apport technique (mise àdisposition de matériels) ou humain (conseil, mise à disposition de personnel). Les partenaires publics sont susceptibles de valoriser particulièrement • la relation au territoire • la relation aux publics, à certains publics • la création contemporaine, la recherche artistique Auprès d’une commune, il sera opportun d’insister sur l’implantation locale du projet ou de la compagnie. Pour unConseil général, mettre en avant le fait que le projet est itinérant / développé sur plusieurs communes du département. Un Conseil régional sera plus sensible à un projet se déroulant sur plusieurs départements de son territoire. L’État privilégie les projets ou les compagnies d’envergure nationale. Enfin, les appels à projet dans le cadre de la Politique de la ville ne concernent que certaines «...
tracking img