Nicolas bouvier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nicolas Bouvier

Nicolas Bouvier est un photographe et écrivain suisse né le 6 mars 1929 à Grand-Lancy, près de Genève. Il est décédé suite à un cancer le 17 février 1998.

Il est le fils d'unbibliothécaire et universitaire. Il passera le plus grand temps de son enfance à lire les atlas de son père, ce qui va lui donner l'envie de voyager.

Son enfance ne fut pas vraiment amusante: sa mèrelui attachait les mains le soir, car un médecin lui avait dit que la masturbation rendait sourd. Le soir, après la prière, elle enlevait les ampoules pour être sûr qu'il soit dans le noir toute lanuit.

Il étudiera l'histoire médiévale, le sanskrit et le droit. Après avoir obtenu des licences universitaires en droit et en lettres, il partira quatre ans en Yougoslavie, au Japon, au Pakistan ouencore en Inde.

En 1958, il épousera la fille de Max Petitpierre, Eliane.

De 1958 à 1963, il effectuera des travaux d'iconographie pour l'OMS.

En 1964 il partira vivre au Japon avec sa femmeet leurs deux enfants.

En 1970, il quitte la Société Suisse des écrivains.

Dans les années 1990, plusieurs universités américaines l'invitent à parler des écrivains voyageurs.

Malade ducancer, Nicolas Bouvier meurt le 17 février 1998.

Il fut néanmoins plus souvent reconnu pour ses livres que pour ses photos.

D'après lui-même, sa carrière de photographe débute réellement à sonvoyage au Japon. Il rentrera de son périple avec une quantité de photos, qu'il exposera en 1996 pour l'exposition " Le vent des routes".

Il prend son temps pour faire ses photos, il veut comprendre lesgens avant des les photographier, comprendre leurs vies, leurs façon de faire les choses. Il débarrasse ses photos de l'inutile pour ne garder que l'essentiel.

[pic]
Région de Xi'an

Grâce àcette photo, nous constatons qu'effectivement, Nicolas Bouvier se concentre uniquement sur le sujet à photographier. Nous pouvons imaginer une certaine complicité avec le sujet, à cause de son petit...
tracking img