Nietzsche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RPHI&ID_NUMPUBLIE=RPHI_054&ID_ARTICLE=RPHI_054_0503

Nietzsche ou la relève de la métaphysique : langage et traduction philosophique par Mathieu KESSLER
| Presses Universitaires de France | Revue philosophique de la France et de l’étranger 2005/4 - Tome 130 - n° 4
ISSN 0035-3833 | ISBN 2130552889 |pages 503 à 521

Pour citer cet article : — Kessler M., Nietzsche ou la relève de la métaphysique : langage et traduction philosophique, Revue philosophique de la France et de l’étranger 2005/4, Tome 130 - n° 4, p. 503-521.

Distribution électronique Cairn pour Presses Universitaires de France . © Presses Universitaires de France . Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction oureprésentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit del'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

NIETZSCHE OU LA RELÈVE DE LA MÉTAPHYSIQUE : LANGAGE ET TRADUCTION PHILOSOPHIQUE

D’après Jacques Le Rider, on peut distinguer trois moments de la réception de l’œuvre de Nietzsche en France1 : une première étape, de 1890 au début des années 1930,détermine sa pensée comme essentiellement littéraire ; puis, dès la fin des années 1930, de nouveaux interprètes le reconnaissent comme un philosophe irrationaliste et subversif ; enfin, à partir des années 1960 ou 1970, Nietzsche commence à être reconnu comme un philosophe à part entière avec sa logique propre, notamment la méthode généalogique. À ces étapes de la réception de Nietzsche enFrance répondent, de façon parfois décalée, différents partis pris de traduction. Un premier courant tente de restituer, voire d’accentuer, la dimension littéraire de ses écrits (Henri Albert, Alexandre Vialatte, Maurice Betz…). Ces traductions expriment l’esprit de la pensée de Nietzsche dans un langage simple et élégant, quitte à sacrifier parfois l’exactitude du texte original. Elles reposent surl’idée d’après laquelle Nietzsche est le plus français de tous les auteurs allemands. Il est d’ailleurs exact qu’il regrettait de ne pas maîtriser suffisamment le français pour pouvoir se dispenser d’écrire ses ouvrages en allemand, une langue dont il condamne le manque de culture du style et de raffinement. Un second courant préfère sacrifier la beauté du texte à l’exactitude des concepts : il s’agiten priorité de remettre le texte dans sa dimension philosophique et la précision de ses concepts, quitte à limiter les effets rythmiques et esthétiques d’une manière générale. L’essentiel des traductions des œuvres philosophiques
1. Voir Jacques Le Rider, Nietzsche en France, de la fin du temps présent, Paris, PUF, « Perspectives germaniques », 1999.
Revue philosophique, n 4/2005, p. 503 à 521o

XIXe

siècle au

504

Mathieu Kessler

complètes dans la collection « NRF » répond à cette exigence rigoureuse, mais présente une version un peu plus froide de la pensée de Nietzsche. Le talent littéraire de Nietzsche s’estompe pour offrir l’image d’une pensée plus soucieuse de précision dans les concepts que d’élégance dans le style. La traduction d’Ainsi parlait Zarathoustra parMaurice de Gandillac possède un statut à part dans la collection « NRF ». Elle offre une interprétation très singulière et fort discutable, puisqu’elle récuse à la fois le parti pris de la traduction littéraire et celui de la traduction philosophique, pour offrir l’image d’un discours religieux emphatique, affecté, excessivement hiératique et systématiquement reconstruit par le traducteur. À...
tracking img