Nikita

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nikita

Je vais vous parler aujourd’hui du personnage du serviteur (Nikita) dans la nouvelle “Maître et serviteur” de Léon Tolstoï, écrivain majeur de la littérature russe. Il est né en 1828 en Russie d’une famille noble. Il intégrera l’armée pendant quelques années, puis voyager dans quelques pays d’Europe. Il se consacrera ensuite principalement à l’écriture. Il mourra en 1910. Sesprincipales oeuvres sont “Guerres et Paix”, où il parle des conflicts napoléoniens et “Résurrection”, qu’il écrira après s’être converti au christianisme.
Pour introduire mon sujet, je vais vous presenter brièvement les 2 personnages principaux qui sont présents dans cette nouvelle, c’est à dire Vassili Andréitch, qui est un riche commerçant russe et son valet, Nikita, qui est un paysan d’unecinquantaine d’années, exploité et sous-payé par son maître.
Vassili Andréitch, qui est un riche commerçant, doit se render a Goriatchkino pour acquérir un bois. Sa femme lui conseille vivement de prendre avec lui son valet, car il transporte une somme d’argent importante et le temps est très mauvais. Nikita, en tant que valet dévoué, est prêt à partir malgré les horribles condititons. Ils partentfinalement sur le traîneau dans la tempête de neige glaciale. Après s’être perdus deux fois et avoir atterri dans le même village, ils se retrouvent dans un ravin. Ils sont épuisés et ne peuvent plus avancer, de peur de tuer le cheval. Ils décident donc de passer la nuit à cet endroit-là, malgré le froid et la tempête qui risque de les tuer. Au final, le maître essaie quand même de s’en sortir sans sonserviteur. Il part seul a dos de cheval mais retombe dans le même ravin. Il voit son valet en train de geler, et se colle contre lui pour le rechauffer. Le valet finira par survivre contrairement au maître qui mourra de froid,.tout comme le cheval-
Nikita, qui est donc le serviteur de Vassili Andréitch, est un homme d’une cinquantaine d’années, paysan et très pauvre. Il est très dévoué à son maîtremalgré que celui-ci le sous-paie et le méprise. Anciennement alcoolique, il a réussi à s’arrêter de boire, car chaque fois qu’il était ivre, il devenait violent. Il est très aimable et très assidu au travail. Il a aussi un amour très fort pour les animaux.

Nikita est un homme très dévoué. Malgré le fait qu’il soit sous-payé et que son maître le méprise, il est toujours à son service et se donnede la peine à ce qu’il fait. Durant toute l’expédition, il fait tout pour aider son maître à arriver à destination puis tout pour le protéger du froid et le faire survivre. Il l’installe sous le traineau au plus chaud alors que lui doit rester sous la neige au risque de mourir. Il se sacrifie donc pour lui. Extrait p.270 (Nikita n’avait aucune envie de partir, mais deouis longtemps il étaithabitué à renoncer à sa proper volonté et à server les autres, de sorte que personne ne les empêcha de partir.)

Le serviteur est aussi un homme qui a un grand respect des animaux. Il a confiance en le cheval, Bai Brun, lorsqu’ils sont perdu, en le laissant choisir le bon chemin. Il le complimente de son intelligence. Extrait p.261 Et lorsqu’ils décident enfin de passer la nuit dans le froid, Nikitane pense pas uniquement au confort de son maître, mais aussi à celui du cheval comme on peut le voir à la page 278-279. (“Et, ayant attaint la toile à sac, il la plia en deux, ôta d’abord l’avaloire et la sellette, puis recouvrir Bai-Brun. –Comme ça tu auras plus chaud, petit nigaud, - dit-il en remettant sur le dos du cheval la sellette et l’avaloire.-) Il le couvre pour éviter qu’il ne meurt defroid lui aussi.
De plus, Nikita a un énorme courage. Lorsqu’ils plantent leur campement, il doit rester au froid et sous la neige.
Pour ce qui en est de la mort, Nikita est très philosophe par rapport à cela. Comme dit à la p.287, Nikita n’a pas peur de mourir. Sa vie n’avait pas été une fête continuelle, mais une servitude ininterrompue dont il se lassait. Lorsqu’il se met dans le train...
tracking img