Nnnn

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
rivista di filosofia on-line WWW.METABASIS.IT septembre 2006 an I numéro 2

UTOPIE, EUTOPIE, DYSTOPIE ET ANTI-UTOPIE
di Corin Braga

Le genre utopique comporte une dichotomie interne importante : celle entre l’utopie positive et l’utopie négative. Il existe une abondance de termes apparentés qui désignent différentes nuances entre les variétés du genre utopique ou qui sont parfois utiliséscomme de simples synonymes. On parle ainsi d’utopie et d’anti-utopie ou contre-utopie, d’eutopie et de dystopie, de cacotopie, de satire utopique et d’utopie satirique, d’utopie inversée, de pseudo-utopie et de semi-utopie, d’utopie négative et d’utopie « deutopianisée », etc.1 Dans ce travail je me propose de reprendre tous ces termes et de les réorganiser dans une taxinomie ou une classification.Utopie, eutopie, dystopie et antiutopie deviendront ainsi quatre variétés distinctes du genre utopique. Le mécanisme de génération des sous-genres utopiques est l’inversion, avec tous ses modes philosophiques et poétiques : l’opposition, le contraste, le paradoxe, l’antinomie, l’antithèse, l’antiphrase, l’oxymoron, etc. Il faut souligner que le mécanisme réversif se trouve au coeur même del’utopie, compte tenu du fait que tout univers utopique adopte une position polémique par rapport à un univers de référence (que celuici soit réel ou imaginaire, peu importe). L’utopie se construit en comparaison avec quelque chose : elle est une variante, positive ou négative, un « possible latéral » de ce qu’on peut appeler un « réel central ». Dès l’apparition du genre, le texte fondateur de ThomasMore a mis en relief la dualité de la structure utopique, distribuant en deux volets parallèles les images de l’Angleterre et de l’Utopie, de Notre Monde et de Leur Monde, de l’ici et de l’ailleurs. Même quand le terme « central » n’apparaît pas dans le récit utopique et le terme « latéral » utopique figure comme le seul protagoniste de la narration, cet « ailleurs » est toujours dans une relationsous-entendue avec l’« ici ». La qualité d’image réfléchie, de doublure spéculaire obtenue par un effet catoptrique quelconque, affecte chaque brique de l’univers alternatif.

1

Voir par exemple Fred L. POLAK, 1961, vol. II, chap. XVI.

1

rivista di filosofia on-line WWW.METABASIS.IT septembre 2006 an I numéro 2

Quels sont donc les mécanismes qui engendrent l’anti-utopie et comment separticularisent-ils par rapport à ceux responsables de l’utopie ? Quels sont les rapports entre l’utopie et la satire, entre l’utopie « sérieuse » et l’utopie parodique et critique ? Tout d’abord, il faut observer que l’utopie et la satire sont deux opérations imaginaires complémentaires ou, avec Darko Suvin, que « la construction utopique explicite est nécessairement l’inverse logique de lasatire »2. En effet, résultat d’une double opération de réversion, l’utopie englobe la satire dans son génome même, de même que toute satire suppose en arrière-plan une utopie par rapport à laquelle la réalité dévoile ses aspects critiquables. Voyant dans l’anti-utopie une variété du genre vénérable de la satire, Krishan Kumar pense qu’au début, au cours des trois siècles qui ont succédé à More,l’anti-utopie a été souvent incluse et cachée dans l’utopie. Plus précisément, l’antiutopie serait la société contemporaine de l’auteur, à laquelle l’utopie se propose d’offrir une solution et une alternative3. Dans le même sens, Louis Marin observe que l’utopie joue le rôle d’une borne posée par référence à laquelle s’effectuera la critique de la société réelle : « La représentation de la Cité parfaite,le tableau de ses mœurs, de ses institutions et de ses lois, parce qu’il est tableau et représentation, trouve un référent négatif dans la société réelle et fait émerger une conscience critique de cette société »4. En fait, il n’y a pas de société « réelle ». Autant l’Utopie que l’Angleterre de More sont deux représentations également artificielles et travaillées, l’une dans le sens positif,...
tracking img