Normal family processes by froma walsh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (918 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Normal Family Processes by Froma WALSH

Chapitre 1: Familles changeantes dans un monde changeant
Dans les derniers deux décennies, familles sont devenus des plus en plus variés et complexes. Ilparait que Nabokov avait raison en disant que « toutes les familles heureuses sont plus ou moins différents, toutes les familles malheureuses sont plus ou moins pareilles. »
QU’EST-CE QU’UNE FAMILLENORMALE ?
La construction sociale de la normalité
La définition de la normalité est influencée par la société, la culture, la religion, la science, le groupe dominant et pathologise et opprime ceuxqui ne sont pas conformes aux standards.
Le concept même de la famille à également vécu des redéfinitions dans les changements sociaux et écologiques des dernières années.
Les notions de normalitéprivilégient certains arrangements familiaux et marginalise ou stigmatisa d’autres. Ils influencent toute théorie, pratique, recherche et principe clinique. IL faut se rendre compte des conceptionsexplicites et implicites concernant les familles normales qui sont intégrés dans nos systèmes de pensée culturelle, professionnelle et personnelle
Perspectives sur la normalité familiale
La définitionde la normalité familiale est difficile car le mot « normal » réfère à des concepts différents. Walsh propose 4 perspectives qui peuvent être différenciés en éclairant le concept de normalité :La famille normale comme asymptomatique
Absence de pathologie : pas de symptôme de trouble chez aucun des membres (normal= saine)
Cette perspective est limitée car elle est basée sur un déficit etignore les attributs positifs du bien-être familial.
En plus, comme Minuchin explique, aucune famille n’est sans problèmes  et donc, la présence d’une souffrance n’est pas nécessairement une indicationd’une pathologie familiale. En effet, l’absence de symptômes est rare. D’après Kleinmann, 75% des personnes sons « symptomatiques » et définient cela comme faisant partie de la vie normale
Il est...
tracking img