Normalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Normes & Qualité
Une publication de l’Association pour le Soutien à la Démocratie Camerounaise BP. 15691 Yaoundé. Tél. 22 21 67 34 Fax: 22 09 45 34. Email. asdecacameroun@yahoo.fr. URL:www.asdeca.cm

500 FCFA

Co-édition ASDECA/COMNOR

Les Directeurs Généraux des organismes Nationaux de Normalisation en Afrique francophone se sont retrouvés à Yaoundé au Cameroun du 14 au 16 novembre pourproblématiser les questions de
N° 001 du 16 novembre 2011

Capitale de la normalisation francophone

Yaoundé

normes et de qualité dans un espace francophone à la recherche de parts intéressantes dans le système international de normalisation.

Une publication de l’Association pour le Soutien à la Démocratie Camerounaise

Yaoundé, capitale de la normalisation
LIBRE PROPOS Par EvaristeABESSOLO, Président national ASDECA

Normes & Qualité; de nouveaux enjeux

Ecoutez Youth FM 93.5 Mhz
Faut-il faire ce que les autres font déjà au risque de ne pas soutenir la concurrence, ou faut-il envisager des solutions alternatives qui pourraient amener les PED à soutenir le débat suivant des approches spécifiques. La deuxième piste semble plus soutenable que la première et permet defaire émerger la différenciation qui est une stratégie concurrentielle. Suivant cette approche, il serait plus efficace de choisir quelques secteurs porteurs pour ces économies et s’y appuyer pour faire face au marché mondial. A ce moment, le cacao, le café, le palmier à huile pourraient devenir des filières de base autour desquels ces pays pourraient bâtir leur participation à l’élaboration desnormes internationales. Leur histoire, leur trajectoire et leurs capacités peuvent-ils leur permettre de le faire ? C’est à ce niveau que se trouve la véritable interrogation.

A

e Cameroun sera un vaste chantier à partir de 2012, annonçait Paul Biya au cours de l’une de ses dernières apparitions publiques. Pour certains, il s’agissait d’une affirmation de campagne électorale pour susciter etentretenir l’espoir auprès de ceux qui peuvent

L

Pour une normalisation en Francophonie
pays concernés et l’accompagnement de l’Organisation internationale de la normalisation font de cette rencontre un lieu important de l’élaboration de la stratégie des pays de la francophonie dans le système de normalisation internationale. Si cette compréhension est sympathique, il reste que certainescontraintes pèsent sur la mise en œuvre de la situation visualisée et conceptualisée à Yaoundé. 1L’anglais, langue de la normalisation par excellence Avec à son actif plus de 50 pays et s’étendant à l’ hispanophonie, la lusophonie et l’arabo phonie, le poids économique de cette organisation reste faible lorsqu’il faut peser sur la décision au niveau international. Avec l’émergence de la Chine annoncéecomme le prochain géant, ainsi que celle du BRICS. Cet espace pose le problème de sa capacité à se réajuster dans un monde où le mercantilisme a pris le pas sur toute sorte de considération. Les normes ayant été créées pour faciliter les échanges internationaux et surtout le commerce international, le poids économique des parties apparait comme une arme de premier choix. 3Les options de base de lafrancophonie

toujours croire aux promesses électorales. Pour d’autres, il s’agissait d’une déclaration d’expérience, d’un rompu aux joutes des tribulations nationales et internationales. Dans un environnement commercial de libre échangiste dont le porte-étendard qui est l’Organisation mondiale du com-

merce compte le Cameroun parmi ses membres. Le chantier de la normalisation n’est pas desmoindres. Dans cette perspective, il faut trouver des réponses adéquates à ceux qui pensent que la normalisation est nouvel impérialisme qui fera disparaître la production des pays en développement au profit de celle que contrôlent les puissances industrielles. Comment les convaincre du contraire lorsqu’on admet que sur un marché commandé par le libre échangisme, le rapport de force prime sur...
tracking img