Note sur la traduction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3006 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 3 – Lexique et traduction

1. Vocabulaires et cultures

Georges Mounin (linguiste) ( l’approche linguistique de la traduction

Deux principaux volets :
1) la perspective lexico-sémantique
2) la perspective grammaticale

Structuration du lexique
La convention du signe varie suivant les communautés linguistiques : le signe ayant pour référent un quadrupède qui miaule est« chat » en français, « cat » en anglais, etc.

Chaque signe n’a malheureusement pas qu’un seul référent. La relation entre signe et référent, entre le mot et la chose, n’est pas bi-univoque : un mot peut désigner plusieurs choses différentes (ex. : wave = vague, onde, ondulation).

La théorie des valeurs de Saussure avance que « dans la langue, il n’y a que des oppositions ». Autrement dit, lavaleur d’un terme, c’est tout ce que les autres termes ne sont pas. ( « définition par la négative »
Observations :
1) La nomination est différentielle
2) La nomination dépend des besoins

La théorie des champs sémantiques de Trier avance que « le lexique est structuré en champs sémantiques. Un champ sémantique, c’est l’ensemble des mots qui, placés côte à côte, comme une mosaïqueirrégulière, recouvrent tout un domaine bien délimité de significations constituées par l’expérience humaine. »
Cette théorie est relative :
1) Le lexique n’est pas également structuré dans tous les domaines
2) Le vocabulaire est structuré de façon plus lâche que la grammaire
3) Le même champ sémantique peut être structuré de plusieurs points de vue différents

Lexique et vision du mondeLa pensée ne découpe pas l’expérience suivant des catégories universelles. L’expérience exprimée varie en forme et en contenu.

L’hypothèse Sapir-Whorf avance que « le problème est que les communautés linguistiques n’ont pas toutes la même expérience du monde. La langue renferme une analyse du monde extérieur qui lui est propre et qui diffère de celle des autres langues. En d’autres termes,chaque langue est une interprétation de l’univers. Nous pensons l’univers suivant des catégories que nous impose la langue dont nous héritons. »

Multiplicité des civilisations et différences culturelles : Problème de traduction engendré par le fait que chaque langue découpe de réel différemment. Non seulement le monde s’analyse différemment, mais aussi le monde n’est pas le même (ex. : climats,saisons, vêtements, croyances religieuses, etc.).

Les universaux du langage : Réalités partagées par tous les groupes humains et par toutes les langues (ex. : ciel, terre, eau, boire manger, dormir, feu, roue)

Le partage du travail linguistique
Entre les locuteurs d’une même langue, il existe des compétences différentes pour des locuteurs différents de cette même langue (ex. le skieur connaîtplusieurs termes pour qualifier la neige tandis que je n’en connais que quelques uns).

( Jakobson : les langues peuvent tout dire, mais avec des moyens différents (

Langue courante ou technolecte
Différentes niveaux lexicaux :
langue courante – vocabulaire technique faisant partie du niveau commun dans telle langue
technolecte – vocabulaire technique seulement utilisé par une grouperestreint
( la terminologie est relative aux besoins de ses usagers

2. Décrire le sens des signes

Afin de trouver en LA l’équivalent d’un terme de la LD, il faut pouvoir décrire le sens de ce terme.

Les composantes du sens d’un signe : l’hypothèse de Hjelmslev
Hjelmslev a proposé que le signifié pouvait être découpé en particules élémentaires, de la même manière que le signifiant pouvaitêtre découpé en phonèmes. Il appelle ces unités plus petites que le signe figures. ( double articulation
ex. : chaise
signifiant : /f/ + / / + /z/
signifié : siège + piètement + dossier

Sème et sémème

Bernard Pottier ( appelle sème la plus petite partie du sens = « trait pertinent ou unité minimale de signification »

ex. : tabouret = /siège/ + /piètement/ + /pour 1 personne/
chaise...
tracking img