Note synthese

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (600 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Note de synthèse

Suite à la nomination de Michel Barnier comme commissaire au marché intérieur et au renouvellement de la commission européenne, les responsables politiques et économiquess’interrogent sur le sens d’une intégration européenne autour d’un marché commun.
L’objectif principal du Traité de Rome en 1958, était la construction d’un marché commun. Ce projet a connu une mise en placecompliquée qui se révèle toujours incomplet dans certains domaines aujourd’hui.
Cette note de synthèse vous est destinée pour votre intervention lors d’un colloque présidé par Michel Barnier.Dans un contexte difficile, le marché commun peut-il faire face à l’hypothèse d’une globalisation mondiale ?
Nous verrons donc successivement en quoi le marché commun se révèle être relativementaffaibli ( I ) et qu’il devient nécessaire de le réformer ( II ).

I / Une fragilisation superficielle en son sein

Le marché commun ayant déjà perdu de sa vigueur, il pourrait se passer de sesincessants tiraillements en interne.

A. Mésententes en matière de politique financière
(cf. doc 1 à 4)

José Manuel Barroso a attribué le marché intérieur et les services financiers àMichel Barnier, ce qui provoque de vives contre verses. En effet, Monsieur Barnier est perçu comme le porte drapeau d’une offensive française contre la prééminence de la City et en faveur d’unerégulation stricte (cf. p.6).
Les commentaires vis-à-vis de cette nomination sont acides et inquiets. La France en effet, prône une économie plus régulée, notamment à la City. Un garde fou a donc été prévu ausein des activités de Michel Barnier.

B. Pour autant des objectifs communs.
(cf. doc 1 à 4 )

Les décisions de Michel Barnier vont reposer sur les décisions du G20, en d’autres termeselles résultent d’un travail collectif. Michel Barnier reconnait qu’une City forte est dans l’intérêt de l’Europe et se dit prêt à travailler avec un directeur général britannique, en qui, il dit...
tracking img