Note d'intention (hunger)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Eliot Lhomel Cinéma
1ère L2 NOTE D’INTENTION :

HUNGER
Un film de Steve Mac Queen

| |

Finalités du film :

Mon film se déroulera en 1981, en Irlande du Nord. Il montrera à quoi pouvaitressembler le quotidien d'un prisonnier dans le Quartier H, Haute sécurité de la prison de Maze. Le sujet principal sera la dureté, la souffrance et l’endurance dont les prisonniers politiques devaient faire preuve pour survivre et défendre leurs droits. Le film traitre aussi de l'engagement de ceux qui meurent pour servir leur cause, car à la fin du film il ne reste plus qu’un seul homme, quimeurt dans d’horribles souffrances, au lieu de renoncer et de vivre. Je voudrais que le spectateur puisse percevoir le corps humain qui sera livré aux mauvais traitements comme un terrain de conflits : Certaines scènes seront d’une extrême violence (scène de passage à tabac, meurtre). Ces corps enchaînés s’engagent jusqu’au bout dans une bataille politique inégale (grève de la faim, grève del’hygiène, refus du port de l’uniforme criminel …), leur enveloppe charnelle est leur dernière arme pour protester, et se battre. Dans mon film, il ne sera aucunement question de notions telles que « héros », « martyres », « victimes », il ne sera pas même question de juger le bien ou le mal, les faits et les personnages de mon film. C’est au spectateur de peser le pour et le contre. Les faits historiquesseront respectés à la lettre. Mon objectif est de créer le débat et la réflexion chez les spectateurs, je voudrais les bousculer, pour qu’ils perdent leurs repères et qu’ils puissent s’interroger par eux-mêmes.

Définition du projet :

Mon film s’intitulera Hunger, en rapport à la grève de la faim menée par les prisonniers de la prison de Maze en 1981. Il retracerala vie de ces prisonniers qui entamèrent une grève de la faim afin obtenir un statut à part pour les prisonniers politiques de l'IRA. Le film évoque notamment l’histoire de Bobby Sands, un détenu qui donna sa vie pour défendre cette cause.

Hunger s’inscrira dans le genre dramatique et aussi de film historique. Il sera tourné en 35 mm/2 perfs, et le format sera 2 :35 :1, afind’avoir une esthétique particulièrement soignée. Hunger restera un film plutôt destiné à un public mature, qui ne serait pas susceptible d’être choqué par le contenu des images et du sujet.

La démarche du réalisateur :

Mon intention est de plonger le spectateur dans l’abominable réalité à laquelle les prisonniers étaient confrontés dans les prisons Irlandaises dans lesannées 80, un mode de vie intolérable. Mon but est de réaliser un film de réflexion, un film qui parle du passé de mon pays et des décisions que nous avons prises, ce qui entrainera des discutions sur notre histoire et nos responsabilités collectives. Je voudrais porter un regard sur ma propre nation, de ce que nous avons fait et vécu.

Les procédés de réalisation :J’utiliserais énormément les gros plans pour mettre en avant tous les détails qui entourent les prisonniers, de façon à ce que tout ce qui parait ordinaire dans notre vie quotidienne, prenne une très grande importance dans le milieu carcéral où l’on est coupé du monde, dans une pièce relativement petite et étroite. Je jouerais également avec ce sentiment d’enfermement, il faut que le spectateurpuisse ressentir l’oppression des prisonniers (les cellules minuscules et répugnantes, long couloir…). Il n’y aura pas de plan large et il y aura très peu de mouvements dans les scènes de cellule.
De plus, je voudrais travailler sur le coté esthétique et artistique pour que chaque plan puisse être comparé à un tableau ou une ' uvre d’art. Mon but est de rendre toute cette...
tracking img