Nothing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
APPLE
[pic]

1. HISTORIQUE APPLE
1976-1977 : Les débuts

Illustration :
Tout premier logo de Apple mettant en scène Isaac Newton et la découverte de la gravité

Apple Computer, est fondée par Steve Jobs et Steve Wozniak le 1er avril 1976 pour lancer l’ordinateur Apple I construit par Wozniak.

L’Apple I était fabriqué par Steve Jobs et Steve Wozniak dans leur garage et vendu grâce aubouche à oreille. C’était l’un des premiers ordinateurs individuels (en fait une carte dotée de divers composants électroniques) à être conçu pour être combiné à un clavier et à un moniteur pour l’affichage. Environ deux cents unités furent produites et vendues à 666,66 $ l’unité, mais le succès fut tel qu’ils ne purent satisfaire toute la demande.

Les caractéristiques de l’Apple I étaientlimitées par le peu d’argent dont disposaient Jobs et Wozniak . Mais avec l’argent gagné grâce à la vente de l’Apple I, ils purent commencer à penser une machine bien plus ambitieuse : l’Apple II. L’idée était de concevoir un ordinateur que tout le monde pourrait utiliser. Aucune banque ne voulut se risquer dans un tel projet : un ordinateur utilisable par le grand public paraissait absurde àl’époque. Jobs rencontra finalement Mike Markkula en 1977, qui apporta son expertise en affaires et un chèque de 250 000 $ au capital d’Apple. Il fournit aussi par la même occasion son premier PDG à Apple, Michael Scott (il prendra lui-même la tête de l’entreprise en 1981).

1977-1981 : L’Apple II et le succès

Illustration : Un Apple II avec son écran et deux lecteurs de disquettes

L’Apple II futfinalement présenté au public en avril 1977 et devint un des trois ordinateurs généralement crédités d’avoir créé le marché de l’informatique personnelle.

À cette occasion Apple changea de logo pour la pomme colorée, qui rappelait que l’Apple II est l’un des premiers ordinateurs à pouvoir afficher en couleurs. L’Apple II fut immédiatement un immense succès. À la mi-1979, Apple présente l’AppleII+, une évolution du premier Apple II dotée notamment de plus de mémoire (48 Kio extensible à 64 Kio) et du langage de programmation BASIC.

Alors que l’Apple II connaissait un succès croissant, trois nouvelles machines étaient déjà en projet chez Apple : Sara, Lisa et Macintosh. Sara devait être une évolution de l’Apple II, une machine de transition avant les Lisa et Macintosh qui seraient unnouveau type de machines. Pour le successeur de l’Apple II, Steve Jobs voulait une machine plus avancée encore pour concourir dans le marché de l’informatique d’entreprise. Apple sentait que l’Apple II arrivait en fin de vie et qu’il faudrait présenter son successeur le plus vite possible.

Sara fut finalement présenté en mai 1980 sous le nom d’Apple III. Certains choix techniques, parmi lesquelsl’omission d’un ventilateur, eurent raison de beaucoup d’exemplaires qui grillèrent parfois même avant d’être livrés. Des milliers d’Apple III durent être rappelés pour être remplacés. Quelques mois plus tard, en novembre 1981, Apple sortit une nouvelle version de l’Apple III, qui corrigeait presque tous les gros problèmes de la version initiale. Seuls 65 000 exemplaires auront finalement été vendus,alors qu’Apple comptait en vendre des millions comme l’Apple II.

Illustration : Le Lisa

Pendant ce temps, différentes équipes chez Apple travaillaient sur les projets Lisa et Macintosh, qui étaient un tout nouveau type d’ordinateur, utilisant des technologies avancées comme l’interface graphique, la souris, la programmation orientée objet ou encore les réseaux.

Le 12 décembre 1980, Appleentra en bourse. Jusqu’alors, seuls des employés d’Apple possédaient des parts de l’entreprise. En quelques minutes, les 4,6 millions d’actions furent vendues à 22 dollars l’unité, augmentant instantanément de 100 millions de dollars le capital d’Apple. Du même coup, des dizaines d’employés chez Apple se retrouvèrent millionnaires.

En 1981, Mike Markkula prit le poste de PDG d’Apple. Il...
tracking img