notre vie de paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (787 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
"Notre vie" Eluard - plan de commentaire
"Vous commenterez le poème de Paul Eluard à partir du parcours de lecture suivant :
a) Expliquez ce qui donne au poème un caractère intime et familier
b)Comment le poète exprime-t-il sa souffrance ?"


Problématique (d'après ce que la majorité d'entre vous a trouvé) : Comment le poète transmet-il ses émotions à travers ce poème ?


Voici uneproposition de plan :


I- Un poème intime et familier

A) Une vie commune pleine d'intimité
- un poème très personnel : tutoiement + évocation du prénom de la femme + titre du poème + "dix-septannées" v. 4
- jeu sur les pronoms personnels (vie commune) :
"notre" qui commence le poème et qui se répète (= anaphore) au début de la 2ème strophe
"nous" v. 7 / "tu" v. 1 et 7 / "moi" v. 4 et 5
-champ lexical du secret (intimité) : "ensevelie" v. 1 / "refermé" v. 3 / "en moi" v. 4 et 5 / "sous la terre" v. 13 / "masque" v. 13 et 14 / "silence" v. 15

B) La mémoire d'un passé vivant
-champ lexical du commencement (un passé plein de promesses) :
"aurore" x2 v. 2 et 4 (= anaphore) / "matin" v. 2, "mai" v. 2
- champ lexical de la sérénité : "beau matin" v.2 / "claires" v.4 / "contente"v. 6 / "aimions" v. 6 / "équilibre" v. 8
- la femme comme une divinité capable d'insuffler la vie :
le nom "vie" répété 3 X en plus du verbe "vivre" v. 1, 6 et 7
ce nom "vie" est à chaque foisassocié à la femme
toute puissance : "tu l'as faite" v. 1 / "donner la vie" v. 7
allitération en [m] dans la 2ème § = battement de coeur de la femme ?

C) Une intimité universelle, dévoilée, à tousvents
- des alexandrins = vers très classiques, comme une ode (// Ronsard)
- comparaison : "entre en moi comme dans un moulin" v. 5 = le poète expose son intimité à tous vents
- articles indéfinis :"un beau matin" v. 2 / "une ville" v. 2 = universalité, ça peut arriver à tout un chacun

D) Une mort familière
- la mort omniprésente : répétition du mot , notamment dans le 2ème quintil ;...
tracking img