Nourir les hommes sans nuire à l'environnement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les pays développés ont mis en place une agriculture productiviste bénéficiant de gros investissements et de progrès scientifiques et techniques.
Ainsi les OGM, organisme vivant dont le patrimoinegénétique a été modifié par l'homme, ont été créés pour améliorer les récoltes, par exemple, pour lutter contre la pauvreté des sols. Les intrants ont également étaient développés : les engrais, lesproduits phytosanitaires, les semences et les amendements. Parallèlement, l'irrigation des terres est une technique très utilisée en agriculture : elle permet d' apporter artificiellement de l’eau àdes végétaux cultivés pour en augmenter la production. Le machinisme agricole est aussi développé , c'est l'ensemble des doctrines politiques, économiques ou industrielles visant à développerl'utilisation des machines ou d'instruments mécaniques en remplacement de la main-d'œuvre ou pour augmenter la productivité de l'homme dans la réalisation des différentes tâches agricoles. La rotation descultures est un un élément important du maintien ou de l'amélioration de la fertilité des sols et donc un atout pour l'augmentation des rendements. Cette agriculture permet aux pays industriels de senourrir mais aussi d’alimenter le marché mondial.

La mise en culture toujours plus grande de terres entraîne une déforestation de la planète et une érosion progressive des sols. L’utilisation massived’engrais et de pesticides polluent les sols et les nappes d’eau souterraines. Ainsi, c'est tout un système qu'il faut revoir pour pouvoir nourrir les hommes sans nuire à l'environnement. Il faudraitfavoriser une agriculture écologique sans l'utilisation de produits chimiques, replanter des arbres, économiser l'eau...mais en réalisant autant de rendements voire plus car la population mondiale vaaugmenter. On pourra récupérer certaines terres gâce au réchauffement climatique et il faudrait accorder plus d'importance aux paysans. Toutefois, l'agro-industrie ne peut pas s'adapter à une...