Nourrir les hommes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
- Les problèmes alimentaires dans le monde restent donc graves. En 2004, la FAO estime à 850 millions les populations souffrant de sous-nutrition pour 6.5 milliardsd'hommes et le programme des Nations unies pour réduire ce nombre montre une efficacité insuffisante.
Pour l'essentiel, ces sous-alimentés sont au Sud, mais dans desproportions variables. ainsi, l'Amérique du sud échappe-t-elle à la sous-alimentation en grande partie, surtout le cône sud argentin et chilien, mais ce n'est le cas ni de laBolivie, ni de quelques États d'Amérique centrale.
L'Asie est encore affectée, mais a connu de sérieux progrès avec l'adoption de la révolution verte, même si l'onassiste à une dégradation récente de l'autosuffisance.
L'Afrique présente les résultats les plus contrastés, avec peu de problèmes au Nord et en République sud-africaine,mais avec d'énormes difficultés en Afrique subsaharienne.

- Pourtant, même dans ces pays, la croissance de la population, encore élevée, ralentit en raison de labaisse de la fécondité. Ce ralentissement de la croissance démographique laisse entrevoir des solutions plus commodes de lutte contre la faim. Les importations de céréalesviennent réduire la sous-alimentation, mais aggravent le déclin de l'agriculture locale ainsi concurrencée. Les progrès techniques existent, mais sont insuffisants comme lesaides qui manquent de cohérence et d'efficacité.
Si certains États s'en sortent mieux que d'autres, le recul de la sous-nutrition passe par un accroissement desaides financières et techniques, par l'engagement continu de l'aide publique internationale, des ONG et aussi par la mobilisation des élites dirigeantes des pays concernés.
tracking img