Nouvelle economie classique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9789 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION …………………………………………………………………………………… | 2 |
CHAPITRE 1 : LES FONDEMENTS DE L’ANALYSE DE LA N.E.C | |
* Hypothèses et principaux résultats des nouveaux classiques………….. | 4 |
* Hypothèse des anticipations rationnelles……………………………………….. | 7 |
CHAPITRE 2 : LE FONCTIONNEMENTS DU MODELE DES NOUVEAUX CLASSIQUES | |
* La fonction d’offre globale……………………………………………………………… | 15 |* La relation : niveau d’activité et erreurs sur les prix………………………... | 18 |
* Les cycles d’équilibre…………………………………………………………………….. | 23 |
CHAPITRE 3 : LES LIMITES DU MODELE DES NOUVEAUX CLASSIQUES | |
* L’inefficacité des politiques économiques……………………………………….. | 26 |
* Extension des analyses des nouveaux classiques……………………………. | 34 |CONCLUSION............................................................................................................................ | 45 |
BIBLIOGRAPHIE…………………………………………………………………………………… | 46 |

INTRODUCTION

Qu’est-ce que l’économie? Il s’agit en fait d’une science qui étudie les moyens pour tenter de combler nos nombreux besoins, qui sont illimités, avec des ressources qui parfois, sont bien limitées. Le terme économie restequand même bien large et peu de gens sont vraiment capables d’en utiliser le plein potentiel. De cette science, trois sous groupes peuvent en ressortir. Le premier, l’économétrie, très mathématique, est surtout utile pour faire de l’analyse. La microéconomie, quant à elle, étudie les comportements économiques des ménages et des entreprises, le fonctionnement des marchés ainsi qu’une panoplied’effets découlant des interventions gouvernementales et des taxes sur les prix et les quantités des biens et services. Pour terminer, la troisième grande branche est la macroéconomie qui se définie comme étant l’étude des phénomènes économiques nationaux et globaux, des fluctuations et de la croissance des agrégats économiques ainsi que des effets apportés par les actions gouvernementales exercées sureux. Ce qui fait de l’économie une science complexe, c’est que ces trois branches peuvent être subdivisées à nouveau en sous-parties. Dans la macroéconomie, il y a différentes écoles de pensées qui se sont créées avec les années.
Initialement, soit au XVIIIe et XIXe siècle, l’école classique était celle qui dominait. C’était la pensée libérale qui dominait, les principaux tenants de ce courant depensée avançaient que le marché était autorégulateur et qu’il allait toujours revenir à l’équilibre.
Malheureusement, avec la crise économique de 1929, les gens ont commencé à se dire que les classiques n’avaient peut-être pas la vérité infuse. C’est à ce moment que John Maynard KEYNES est apparu avec un modèle d’économie de marché qui rendait souhaitables les interventions de l’État dansl’économie. Ainsi, durant les années 1930, KEYNES s’est rendu compte que les néoclassiques avaient tort lorsqu’ils affirmaient que le chômage était volontaire. KEYNES sort alors sa Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie en 1936 qui présente la base de la macroéconomie traditionnelle. « La macroéconomie keynésienne traditionnelle a été la conception économique dominante durant les Trenteglorieuses ; elle a inspiré la plupart des politiques conjoncturelles de cette époque. ».
Dans les années 70, de nouvelles écoles de pensées classiques sont apparues. Ils se sont fait appeler l’école des anticipations, fondateurs de la nouvelle économie classique. Pour les nouveaux économistes classiques, le fondement de la macroéconomie doit être la microéconomie, soit de sorte que l’étudetienne compte que les comportements des individus soient parfaitement rationnels (l’économie globale est le fruit de l’agrégation des comportements individuels). Nous pouvons donc nous questionner sur l’impact des apports de cette école dans l’économie et sa raison d’être. Pour en apprendre d’avantage, nous allons poser notre regard sur les hypothèses et principaux résultats de la nouvelle...
tracking img