Nouvelle fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (785 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document


Nouvelle fantastique

Comme chaque année, le premier jour de nos vacances d’été débutait par une chasse au trésor dans la forêt de Crécy. Nous étions tous impatients et surexcités.

Ilfaisait beau, les rayons du soleil traversaient les arbres. Joyeuse, mon équipe et moi-même décidâmes d’explorer la partie la plus éloignée de la forêt.
Nous étions quatre, Jérémie, mon meilleur ami, sonfrère, Stéphane que je détestais et Amanda, une jeune fille timide, discrète à qui personne ne parlait.

Au bout d’une heure, un silence étrange envahit la forêt. J’avais l’impression que le tempss’était arrêté.
-« Lorna, Lorna, que se passe-t-il, me dit Jérémie ».
Angoissée, je ne sus que répondre.
Soudain, la forêt s’assombrit, une sorte de brouillard épais s’y abattit. Nos regardsstupéfaits se croisèrent, on pouvait y voir la peur.

Un chemin lumineux se dessina sous nos yeux. Nous ne savions que faire.
C’est alors qu’Amanda dit : « venez, suivez ce chemin, c’est votre destin ».
Unmélange de crainte et d’ivresse envahit mon esprit. Bien qu’insolite, cette phrase nous parut une évidence.

Au bout de quelques minutes, une sorte de cercle apparut, comme une porte. Je savais quenous devions la traverser, mais je me sentis défaillir.
Je savais que rien ne serait plus comme avant si nous la franchissions. Le corps tremblant, nous nous prîmes la main et nous franchîmes cetteporte vers l’inconnu.

Quelques minutes avaient du s’écouler, mais cela semblait une éternité. Nous nous retournâmes et plus de porte, plus de possibilité de retour. Une angoisse indescriptible nousenvahit.
Amanda dit : « Avant d’arriver à destination nous devons être prudents ». Alors, mes mains se crispèrent, mon souffle se coupa quelques secondes.
Je sentis la frayeur de mes compagnons.Le chemin de lumière disparut, la forêt devint sombre. Nous étions dans un lieu hostile et terrifiant. Soudain, des formes mystérieuses apparurent, grandes, noires et volantes. Leur cri strident...