Nouvelle "la greffe"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Greffe

Une matinée plus qu’ordinaire allait encore commencer, la routine me blasait, je voulais ajouter du piment à ma vie mais pas de cette façon là.

Ce matin, je me levais vers 7h30 commetous les lundis, je lisais mon journal devant une tasse café. Rien de très intéressant, pourtant un titre retint mon attention :

« Trafic d’organe quand le massacre va-t-il s’arrêter ? »

Je ne prispas le temps de lire l’article, ils allaient parler de ces indiens qui pour pouvoir se nourrir vendent leurs organes pour les riches Français. Ca me faisait bizarre car j avais profité d’une greffede foie l’année dernière mais bon je ne savais pas qui m’avait offert cette chance de vivre plus longtemps.
L’église qui sonna huit heures me sortit de mes pensées, fallait que je me dépêche, je nepouvais pas me permettre d’arriver en retard encore une fois, je me rendis en vitesse dans la salle de bain, me prépara mais quand arriva le moment de me coiffer, je restais pétrifiée devant l’image querenvoyait le miroir.
-Non, ce n’est pas vrai !!, réussi-je à sortir entre mes sanglots étouffés. Je me repris en main, et me dis qu’elle ne pouvait pas disparaitre comme ça, elle était quelque partdans l’appartement. Vu que ça c’était passé dans la nuit, je vérifiais mon lit, mais rien, aucune oreille en vue, j entrepris la fouille de l’appartement, mais au bout de 20 minutes de rechercheminutieuse l’oreille était toujours introuvable.
Je me mis en boule, je ne pouvais que sangloter, craquer comme ça était inhabituel pour moi ça me faisait bizarre. Mais qu’allais-je faire ? Devais jesortir ou non ? Où était cette oreille ? Ça faisait beaucoup de question auxquelles je ne pouvais pas répondre. Un coup de téléphone me fit sursauter. Je pris mon portable, c’était ma patronne qui mappelait.
-Allo, dis-je avec une voix tremblante.
-Bon Aurélie, je ne peux pas accepter qu’aujourd’hui vous ne soyez pas là, on signe le contrat le plus important de l histoire du magazine. Si vous...
tracking img