Nouvelles techniques de recrutement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4361 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'agriculture au Sénégal Extrait du site de la Fondation Gabriel Péri http://www.gabrielperi.fr/Communication-d-Ibrahima-Sene

L'agriculture au Sénégal
Date de parution : 15 novembre 2006

Ibrahima Sène, Agro-économiste, responsable du département Economique et social du comité central du Parti de l'indépendance et du travail (PIT - Sénégal).

Fondation Gabriel Péri

Copyright ©Fondation Gabriel Péri

Page 1/9

L'agriculture au Sénégal

Ibrahima Sène est agro-economiste, secrétaire du Comité Central du Parti de l'Indépendance et du Travail du Sénégal (PIT-SENEGAL), responsable du Département Économique et Social du Comité Central.

En Afrique, la question de la promotion de l'Agrobusiness est présentée comme la voie royale pour l'avènement d'une agriculture moderne,productive et compétitive, tournée vers l'exportation, considérée un puissant stimulant pour les investisseurs.

L'exportation et l'investissement sont, dans ce cadre, considérés comme les deux vecteurs principaux d'une croissance forte et durable pour sortir nos pays de la pauvreté.

C'est dans cette optique que le Gouvernement du Président Wade avait élaboré un Projet de Loi d'orientationAgricole.

Ce projet de Loi se donnait comme un de ses objectifs majeurs, la mise en oeuvre d'une réforme foncière, axée sur l'option d'octroi de titres privés sur les terres du Domaine National, pour promouvoir un marché foncier rural et développer le crédit hypothécaire destiné aux agriculteurs.

Ce marché foncier, assis sur la création des conditions d'une plus grande sécurité foncière, estprésenté comme un cadre judiciaire indispensable à la promotion de l'investissement dans la production agricole, pour attirer le Privé dans le développement des bases de l'Agrobusiness dans notre pays.

Le Gouvernement, de concert avec les Institutions de Bretton Woods, a souvent déclaré qu'il existe au Sénégal un problème foncier causé par certaines dispositions de la Loi de 1964 du Domaine Nationalqui bloquent l'investissement privé dans l'Agriculture et l'Industrie, par conséquent la promotion de l'Agrobusiness.

C'est dans ce cadre que l'Agence pour la Promotion des Investissements et des Exportations (APIX) avait soutenu, que « le problème de l'accès à la terre qui se pose risque d'hypothéquer 25 milliards d'investissement disponibles »

Ce cri d'alarme de l'APIX devait permettre dedémarrer la phase de préparation psychologique nécessaire pour faire accepter par l'opinion, le projet de Loi d'Orientation Agricole comme la solution au blocage de la modernisation de l'agriculture sénégalaise, confondue par les tenants du Pouvoir avec la promotion de l'Agrobusiness.

Le climat de flou ainsi crée et entretenu, à propos de la question de la sécurité foncière, de lamodernisation de l'agriculture et de la promotion de l'Agrobusiness, a été exploité par le Gouvernement pour publier son projet de Loi d'Orientation Agricole en 2003.

C'est ainsi que les Sénégalais ont appris que les meilleures terres du Domaine National seront recensées et gérées par une nouvelle Agence chargée de l'espace agricole qui va être créée, pour permettre au Chef de l'Etat de signer des contratsd'occupation des terres avec des exploitations commerciales et agroalimentaires, moyennant une redevance annuelle qu'elles devront verser à l'Etat, pour une période de 15 ans au moins et de 50 ans au plus.

Le Chef de l'Etat est aussi autorisé par le projet de Loi, à vendre aux investisseurs les terres gérées par l'Agence

Copyright © Fondation Gabriel Péri

Page 2/9

L'agriculture auSénégal
de l'espace agricole.

Ce projet de loi abolit ainsi les compétences de gestion et d'affectation qui étaient dévolues au Conseil rural sur ces terres, par la Loi sur le Domaine National et les textes de la Décentralisation et de la Régionalisation, tout en rendant encore plus difficile, l'accès à la terre aux exploitations commerciales et agroalimentaires, qui va perpétuer les freins à...
tracking img