Nutrition du sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2461 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les points essentiels sont les suivants:

°°La nutrition d’un sportif n’a rien à voir avec la nutrition d’un sujet au repos; il ne s’agit donc pas d’une prise en charge « diététique », mais d’une prise en charge assurée par un médecin ou un diététicien possédant une qualification en nutrition du sport (Diplôme universitaire ou Doctorat) En effet, à l’effort, interviennent des processusénergétiques, hormonaux, physiologiques, biologiques spécifiques dont il faut tenir compte pour la nutrition. L’expérience sur le terrain, savoir comment « fonctionne » le sportif, connaître les contraintes du sport de haut niveau, représentent également un atout essentiel.



°°Dans le haut niveau le nutritionniste travaillera en collaboration avec le staff du sportif = entraîneur, médecin, kiné, etc.= notion +++++ de travail d’équipe.



°°Niveau sportif : bien évidemment le degré de prise en charge sera différent selon que l’on s’adresse à un sportif « loisir, plaisir », à un sportif amateur qui pratique la compétition, et à un sportif de haut niveau amateur ou professionnel.



°°Les conseils seront bien évidemment adaptés en fonction du sport pratiqué (par exemple : boxe, foot,vélo), et dans un même sport en fonction de la discipline (athlétisme : par exemple sprint, décathlon, marathon)



°°La prise en charge nutritionnelle peut permettre de répondre à plusieurs objectifs:

– Perdre du poids: maigrir c’est perdre de la masse grasse et surtout pas de la masse musculaire; on raisonnera donc en terme de « pourcentage de masse grasse ». Le but sera d’obtenir le %de masse grasse optimal, même si parfois il n’y a pas de poids à perdre.



– Nutrition équilibrée et variée tout au long de l’année, seul moyen pour que l’organisme dispose de tout ce dont il a besoin pour le bien être et la performance.



– Nutrition et entraînements.



– Nutrition et compétition:



•Les jours qui précèdent


•Le(s) jour(s)de compétition


•La récupération = apporter à l’organisme une partie de ce qui a été perdu pendant l’effort, par exemple sucre – acides aminés – sodium – potassium, chaque sport chaque sportif chaque épreuve sont différents)


– Existence éventuelle d’une pathologie (diabète, hypertension par exemple)



– Conseils adaptés à des situations telles que : le décalage horaire, letemps froid, la chaleur, l’altitude.



– Conseils adaptés aux habitudes, à la culture du sportif, à sa religion, à ses goûts alimentaires : Ramadan, végétarisme (pas de viande), végétalisme (exclusion de toutes les chairs animales et de tout ce que produisent les animaux : laitages, œufs, miel, etc.), lieu où il consomme ses repas.

°° Ne jamais négliger l’aspect plaisir lorsque l’on coache lanutrition d’un sportif. C’est encore plus vrai chez le sportif de haut niveau qui fait déjà de nombreux sacrifices dans son quotidien.



°°Il s’agit d’une prise en charge qui s’inscrit sur la durée; une nutrition adaptée ne s’élabore pas à quelques jours d’une compétition, elle fait l’objet de réglages progressifs, qui devront être testés lors des entraînements si le sportif pratique descompétitions. ET LE SPORTIF VA ETRE VIGILANT SUR SA NUTRITION TOUT AU LONG DE L’ANNEE



°°Il est essentiel d’expliquer au sportif les raisons des conseils qui lui sont donnés : c’est quand on sait pourquoi il faut ou il ne faut pas faire quelque chose, qu’on le met en pratique plus facilement; donc ne pas négliger l’aspect éducatif, pédagogique.



à Savoir communiquer avec le sportif,lui parler en fonction de son savoir, de son niveau de compréhension, l’encourager, le motiver, aller sur le terrain.

LES PRINCIPES ESSENTIELS :

. Une nutrition variée, équilibrée, simple, diversifiée, non sophistiquée représente le meilleur moyen pour disposer d’un corps en bonne santé et pour faciliter la...
tracking img