Obsèques de la lionne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les obsèques de la Lionne

Fables appartenant au recueil 2 de Fables. Elle met en scène des animaux dont la présence et l’humanisation constituent des caractéristiques du genre. Le lion symbole dupouvoir royal et de ses abus est récurrent dans l’univers des fables.

Etude lexicale
• termes qui caractérisent le monde animal : lion, cerf, caméléon, singe…
• le mot « ressort » du vers 23allusions à la théorie de Descartes qui considère les animaux comme des êtres sans âme agissant de manière mécanique
• humanisation : « femme du lion » au lieu de la Lionne  périphrase
• Le Prince pourdésigner le Roi, prévôts sont des officiers  il s’agit de dénominations
• Ambiguïté voulue : le fabuliste multiplie et varie les procédés pour rapprocher les animaux des hommes.
• Animauxpersonnifiés  dotés de la parole, ont des discours argumentés et pleins de rhétorique.
• Il intervient sous forme d’incise (courte proposition insérée dans une phrase l 17-23) pour expliquer l’assimilationentre les animaux et les hommes.
• Lecteur impliqué par les impératifs vers 52-53 complicités
• Défauts prêtés aux animaux correspondent aux travers des hommes et par ce biais la Fontaine critiqueles courtisans et le roi.

Défauts des courtisans
• cour du roi  milieu artificiel réglé par l’étiquette c’est-à-dire un ensemble de conventions qui respecte un code de préséance
• mort de laLionne  courtisans obligés de faire triste figure et de présenter leurs condoléances
• comédie du deuil  adverbe « aussitôt » et pronom « chacun »
• discours du cerf  persuasif  chagrin à la joie• exclamations « miracle, apothéose »  vocabulaire chrétien et païen et antique
• allusion au caméléon vers 21 compare le peuple car il est changeant ; il s’adapte à son environnement par sonmimétisme
• Référence au singe  imitation servile  courtisans non libres et asservis au roi
• Parole  beaucoup de pouvoir et le cerf grâce à sa ruse va assurer son salut.
• Le roi se laisse...