Ociolinguistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Les questions de langue sont partout un sujet d’intérêt médiatique. Les journalistes québécois ou canadiens savent bien que lorsqu’il n’y a pas de guerres ou de sujets croustillants à se mettre sous la dent, on peut se rabattre sur un sujet linguistique comme la saga d’Howard (Galganov) ou de Bill (Johnson) (maintenant Brent Tyler), la mauvaise qualité du français chez lesétudiants (été 1999; été 2001, le rapport Larose semble vouloir aussi blâmer les maîtres...). À l'été 1999, on a eu droit, entre autres, à une série d’articles sur l’identité québécoise, dont la langue est une (la?) composante principale, à un article (intéressant) sur les langues menacées de disparition, et tout récemment, sur le nouvel indice d’utilisation du français comme langue publique. Les extraitssuivants de l'article sur les langues menacées peuvent servir d'introduction à des thémes majeurs de la sociolinguistique.

--------------------------------------------------------------------------------

Document : De plus en plus de langues sont menacées de disparition (Le Devoir 25 juin 1999, p.B6)

– La moitié des 6000 langues répertoriées devraient disparaître au XXIe s. (Doug Walen,Yale) et ne sont plus parlées que par quelques personnes âgées. Ils emporteront leur langue dans la tombe.
– 5% des langues du monde sont considérées comme en sécurité (critère : parlées par plus d’un million de locuteurs et recevant le soutien de l’état) [Donc, le français standard européen ou standard québécois].
– Le foisonnement linguistique est menacé par les langues dominantes. Lescoupables sont les moyens de communication modernes, les migrations [des « primitifs » vers les villes] et l’accroissement démographique [...pousse les villageois à langue dominante vers les endroits plus reculés où les langues minoritaires étaient en sécurité...].
– Au Pérou, les missionnaires avaient dénombré 500 langues. Il y en avait en réalité 100 à 150 (les autres étant des variétésdialectales). Aujourd’hui, il en reste une 50 dont 25 sont menacées.
– Le processus d’extinction commence lorsque les enfants cessent de parler une langue qu'ils ont honte de parler, une langue " primitive ". Une des clés : apprendre aux gens à estimer ces langues (Ruth Wise).
– La richesse linguistique y perd : le taushiro (Pérou), une des rares langues au monde à ne pas avoir de bilabiale (p,b,m),n'est plus parlée que par dix personnes âgées.
– Natalia Sangama (dernière locutrice du chamicuro, Pérou) : Je rêve en chamicuro mais je ne peux raconter mes rêves à personnes. Il y a certaines choses qu’on ne peut exprimer en espagnol.

--------------------------------------------------------------------------------

On retrouve là, explicitement ou implicitement, plusieurs thèmes majeurs dela sociolinguistique et plus particulièrement de la sociologie du langage :

A. Qu’est-ce qu’une langue et une variété dialectale ? Pourquoi 6000 ?
B. Qu’est-ce qui nous trouble dans cette nouvelle ? Pourquoi le Devoir l’a-t-il publié ? Est-ce tragique qu’une langue meure ? Pourquoi ?
C. Est-ce vrai qu’il y a des choses qu’on ne peut dire dans une autre langue ? Quel est le lien avec laculture ?
D. Il y a des langues dominantes. C’est donc une guerre. Les gouvernements y sont impliqués. Comment peuvent-ils intervenir ? Pourquoi est-ce une guerre ? Quels sont les facteurs qui permettent à une langue de dominer ?
E. L’attitude qu’on a face à notre langue est un facteur clé (Ruth Wise). On a donc une attitude face à notre langue. Peut-on évaluer ce sentiment, cette attitudelinguistique ? Comment s’y prend-on ?
F. Y a-t-il des langues primitives ? Est-ce que Je suis contente de vous voir est moins primitif que Chu contente de t’voiw ou M' kontan wè ou ?

--------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi ce sujet, si peu télévisuel (il n'y a rien à voir), a-t-il cette importance ? Pourquoi les questions linguistiques...
tracking img