Oedipe roi, sophocle - le prologue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1316 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOPHOCLE, Œdipe Roi (env. 421 avant J.C)

Extrait : Le prologue

Le prologue est la 1ère partie d’une tragédie grecque-pro (avant) et logos (discours). C’est un dialogue entre Œdipe et un prêtre du temple de Zeus. Par la suite un autre dialogue s’établira entre Œdipe et Créon, annoncé par la fin de l’extrait.
Le rôle d’un prologue est de délivrer des informations sur l’histoire, lelieu et les personnages. Mais il sert aussi à plonger les spectateurs dans une certaine ambiance.
Le prologue correspond à une scène d’exposition dans le théâtre classique.

Problématique : Qu’elle est la double fonction du prologue ?

I. Les informations délivrés

1. Les données objectives

La didascalie initiale est explicite quand au lieu de l’action « devant le palaisd’Œdipe », « sur le seuil ». Le lieu est important puisque le palais royal est symbole du pouvoir, politique et de la richesse. Œdipe sort du palais et domine le groupe qui se trouve dans une position de soumission « à genoux ». On remarque aussi que l’auteur fait une référence à la famille des Labdacides, la famille de Thèbes touchée par une malédiction, la fatalité. Avant même de citer de manière explicite« Thèbes » (l. 17, 50), il est sous-entendu par le nom de Cadmos (fondateur de Thèbes) (l. 17, 50, 64, 23). Thèbes est désignée alors sous la forme d’une métonymie.
D’autres lieux sont aussi mentionnés comme « Pythô » (= Delphes) à la ligne 19. On y apprend que Créon y est allé pour consulter l’oracle d’Apollon (intermédiaire entre les dieux et les mortels).
Il révèle égalementl’identité des personnages :
- Œdipe donne lui-même son nom à la ligne 6. Il ne raconte pas son histoire puisque les spectateurs la connaissent déjà.
- Le prêtre se présente lui-même aussi à la ligne 14 : « Je suis, moi, prêtre de Zeus ». Il donne également son statut. Le prêtre reste anonyme contrairement à Œdipe car son nom n’a pas d’importance. Son âge lui donne de la sagesse, de l’expérience. Iljoue le rôle de porte-paroles du peuple.
L’identification des personnages se fait aussi par les costumes. La présentation se fait souvent par le cœur.
Informations sur les personnes présents mais aussi absents :

- Cadmos : fondateur de la cité (l. 1, 23, 28)
- Créon : beau-frère d’Œdipe (l. 55).
- Zeus (l. 14)
- Palas (l. 16) = AthénaInfluence des dieux
- Ismenos (l. 17) = Apollon (l. 63) = Phoebos (l. 55)
- Apollon : Phoebos (l. 55)

Les liens de parenté sont mis en avant puisque les habitants de Thèbes sont les descendants de Cadmos. La présentation des personnages se fait de manière typiquement grecque puis que le nom de personnage est donné avec celui du père (Créon : « Fils de Ménécée »)

2. La situationactuelle

On remarque qu’il y a beaucoup de phrases interrogatives et impératives dans la 1ère réplique. Ces types de phrases permettent d’éclaircir l’histoire et de renseigner le spectateur-lecteur. Situation de la ville : la ville subit une épidémie de Peste (déesse porte-torche).
La plupart des habitants, représenté par les enfants, sont en supplication devant Œdipe et devant lesdieux « accroupis », « mêlés de plainte ».
Sophocle est fait une métaphore en associant la peste avec la mer : Thèbes est associée à un bateau à la dérive « la houle », « la tête au-dessus des flots ». La mort est mise en avant par la répétition du terme « la mort la frappe ». La maladie de la Peste est personnifiée. Les ravages sont importants car toutes les formes de vies sont touchées « germes »,« fruits », « troupeau de bœufs », « les femmes n’enfantent plus la vie ». La mort domine la cité. Comparaison entre la vie et la mort → déséquilibre entre la vie et la mort.
Le prologue a un rôle informatif mais il ne délivre pas que des informations. L’évocation du passé, du présent et du futur incite le public et sert à présenter le héros de la pièce.

II. Le personnage...
tracking img