Oedipe roi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Œdipe : roi de Thèbes (Oedipe veut dire « pieds enflés »)
Jocaste : femme d’Œdipe et veuve de Laïos
Laïos : père d’Oedipe
Créon : beau frère d’Œdipe ; Envoyé par Oedipe consulter l'oracle de Delphes pour connaître les raisons de la colère des dieux
LE CORYPHEE : chef du chœur
LE CHOEUR : intervient essentiellement entre chaque épisode ; Le chœur est le porte-parole du peuple et représente laconscience collective
TIRESIAS : vieillard devin ; selon Oedipe, c'est l'homme de la situation et il l'a fait chercher pour être éclairé sur la conduite à tenir dans la recherche du meurtrier de Laïos.
PROLOGUE
Le grand-prêtre, porte-parole du peuple, vient supplier Oedipe de délivrer Thèbes de la peste. Oedipe, en roi conscient de ses devoirs, a devancé la requête du peuple et a envoyéconsulter l'oracle de Delphes.
Créon est de retour de Delphes et il est porteur de bonnes nouvelles. Sûr de lui, Oedipe, demande à Créon de parler devant le peuple réuni
Les nombreuses questions d'Oedipe traduisent son incompréhension ce qui justifie que Créon fasse un rappel de la mort de Laîos pour l'informer du passé tragique de Thèbes et les raisons qui ont fait que l'enquête initialement menéepour retrouver le meurtrier de Laïos ait été abandonnée. Dés lors, Oedipe, prend cette décision : " Eh bien, moi, je remonterai aux racines ! Là aussi je ferai la lumière."
Dés son entrée, le chœur chante son angoisse ce qui rompt avec l'optimisme affiché par Oedipe précédemment. Par ailleurs, il nous informe de la situation qui règne dans la cité : la terre, les femmes sont stériles, la mortdécime la vile. Le choeur appelle au secours : " Vierge d'or, fille de Zeus / accorde-nous, radieuse / la grâce de ton secours."
1er EPISODE
Dans une longue tirade adressée au coryphée, Oedipe voue au malheur le meurtrier de Laïos. Le ton est solennel et déterminé, c'est le roi qui parle Il accuse le gouvernement de Créon d'avoir négligé les recherches du coupable et il fait l'éloge de Laïos. Deplus, Oedipe, pour se guider dans son enquête demande à rencontrer Tirésias
Face au silence de Tirésias, Oedipe se fait insistant et il le somme de parler : " Parle". Puis le vieillard s'obstinant dans son refus de parler, Oedipe devient menaçant et insultant, le ton monte ainsi que sa colère : " Monstre, scélérat ! [...) parleras-tu, oui ou non ?". Oedipe interprète le silence de Tirésias commeun aveu, et il le provoque en l'accusant du crime : " [...] C'est toi, j'ai lieu de le croire, qui as combiné le crime, c'est toi qui l'a commis" Aussi, acculé, Tirésias est-il contraint de parler et provoque un coup de théâtre : " Eh bien, je te somme de te conformer à l'édit que tu as proclamé toi-même. Qu'à dater de ce jour tu n'entendes plus un mot, ni de ces gens, ni de moi : la sacrilègevivant qui souille cette terre, c'est toi." Mais, Oedipe ne peut entendre et comprendre la vérité et outragé, il accuse Tirésias de mensonge et de complot au service de Créon contre lui-même et il congédie le vieillard qui, avant de quitter la scène révèle l'avenir d'Oedipe.
Le chœur s'interroge sur les révélations de Tirésias mais il ne croira vraiment les propos de Tirésias que lorsqu'il aura despreuves.
Le chœur soutient Oedipe non parce qu'il refuse de croire en les dieux mais parce que Tirésias, tout devin qu'il est, reste avant tout un homme et sa parole n'est pas infaillible.
2ème EPISODE
Oedipe s'adresse d'abord au peuple et le prend à témoin des infamies dont on veut le couvrir, puis, il accuse Créon de traîtrise : insultant, très en colère, quasi hors de lui, Oedipe ne secontrôle plus.
Créon, au contraire, très calme, se contente de lui répéter qu’il fait erreur. Mais pas plus que Tirésias dans le mouvement scénique précédent Créon ne parvient à se faire entendre. Il le met toutefois en garde contre les jugements hâtifs et non fondés.
Sans l'intervention du coryphée qui essaie de maîtriser la colère d'Oedipe, Créon serait condamné à mort.
L'arrivée de Jocaste...
tracking img