Oeuvre d'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’œuvre d’art nous apprend-elle quelque chose ?

L’art, on peut lui dégager deux grands sens. Le premier est l'ensemble de procédés qui visent à produire un certain résultat. L'art apparaît comme étant un moyen en vue d'une fin. La seconde acception appartient elle au champ plus particulier de l'esthétique, l'art est dans ce sens la création artistique, autrement dit l'œuvre d'art qui est objetde jugement esthétique. L’œuvre d’art est un produit purement humain, une représentation particulière du monde, des émotions et d’une sensibilité particuliaire, voire d’un instant spontané et créatif.
L’œuvre d’art nous apporte quelque chose, c’est voir en elle la source d’un bien quelconque, supposer qu’elle nous enrichie moralement, intellectuellement. A l’instar de son origine, l’œuvre d’arta comme destinataire l’être humain. Mais n’est-elle source que de bienfaits ? De plus, l’œuvre d’art a-t-elle pour essence de nous apporter quelque chose ? N’est-elle pas plus que ça ?
L’œuvre d’art n’est pas que porteur de bonne chose, elle n’est pas ici que pour retranscrire l’histoire à travers un tableau ou un monument. Dans quelle mesure peut-elle ne pas être bénéfique ? Peut-on voir dansl’œuvre d’art la source d’apports nécessaires à l’homme ? Est-elle dépendante d’une durée de vie ? De règles ? Elle peut autant être qu’une imitation du réel qu’une source porteuse de connaissance.

L’œuvre d’art peut être utilisé comme source de manipulation, nous l’appelons l’art de la propagande. Pour en rester au Xxième siècle à la propagande nazie ou soviétique, les régimes totalitairesutilisaient l’art en vue de désinformer et de manipuler les moyens de communications de masses, et donc par la même occasion les hommes. La désinformation c’est l’action d’informer faussement en donnant une image déformée de la réalité. Plastov, un peintre russe en a été l’exemple parfait en gommant sur ses œuvres, les personnages important disparue durant la seconde guerre mondiale.
Dans certain cas,l’art n’est pas destiné à nous apprendre quelque chose, il n’est que l’imitation du réel. Si tu veux prendre un miroir et le présenter de tous côtés, tu représenteras tout ce qu’il y aura autour de toi, lais ce seront des apparences et non des réalités. En partant de ce point de vu, le peintre n’a pas de réalité. Le peintre lui aussi peut faire un lit, du moins un lit apparent, donc s’il ne faitpoint ce qui est, il ne fait point l’objet réel, mais un objet qui ressemble à ce dernier, sans en avoir la réalité. C’est par l’imitation que l’homme acquiert ses premières connaissances, c’est par elle que tous éprouvent du plaisir.

Cependant on peut voir dans l’œuvre d’art la source d’apports nécessaires à l’homme, comme source de connaissance. La tendance à l’imitation est instinctive chezl’homme. C’est par elle qu’il éprouve du plaisir. La preuve en est visiblement fournie par les faits. Des objets réels que nous ne pouvons pas regarder sans éprouver du déplaisir, nous en contemplons plaisir l’image la plus fidèle, c’est le cas avec les bêtes sauvages les plus monstrueuses, les plus effrayantes. Ils ont du plaisir à regarder ces images, dont la vue d’abord les instruit et lesfaits raisonner sur chacune.
L’œuvre d’art a une fonction morale : la catharsis. L’art notamment la tragédie provoque une catharsis, c'est-à-dire une sorte de purification de nos émotions. La tragédie suscite de notre part pitié et crainte, nous nous libérons ainsi de nos émotions et notre âme s’apaise. La psychanalyse est une catharsis, en ce sens que la prise de conscience de souvenirs refoulés,traumatisants, s’accompagne d’une intense émotion. Le poète, de même qu’il représente des gens en colère ou calmes, doit former un modèle ou d’honnêteté ou de rudesse, comme le personnage d’Achille chez Homère.
L’œuvre d’art suscite en nous un plaisir esthétique. Le gout est la faculté de juger un objet ou d’une représentation par une satisfaction dégagée de tout intérêt. L’objet d’une...
tracking img