Omar raddad

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'affaire Omar Raddad

Le meurtre

Le 23 juin 1991, la porte de la cave de la villa La Chamade, située près de Cannes, est démontée par les policiers qui découvrent Ghislaine Marchal, lapropriétaire de la villa '' baignant dans son sang, le crâne fracassé, la gorge entaillée, un doigt sectionné, le corps transpercé de coups de couteau ''. La porte était barricadée de l'intérieur par un litpliable, une barre de fer et différents objets lourds.
Sur le mur est inscrit une phrase écrite avec le sang de la victime : ''Omar m'a tuer ''. On retrouve partiellement cette même phrase sur uneautre porte de la cave : '' Omar m'a t ''. Les médecins légistes fixent la mort de Ghislaine Marchal au 23 juin 1991. Le 27 juin 1991, le jardinier de la victime, Omar Raddad, désigné par les écrituresde sang, est écroué à Grasse.

Gros plan sur la Victime :
Ghislaine Marchal, 65 ans, veuve aisée financièrement et héritière de la société Marchal. Marchal est une société qui s'occupe del'équipement automobile.

Gros plan sur le suspect :
Omar Raddad, 28 ans au moment des faits, maghrébin, employé par la victime comme jardinier. Il jouait dans les casinos et avait des problèmes d'argent.La disparition de 5000 Francs retirés par la victime quelques jours plus tôt porte encore les soupçons sur lui.

Le procès

Le procès s'ouvre en 1994 devant la cour d'assises des Alpes Maritimes.Jacques Vergès est l'avocat d'Omar Raddad. Un premier problème survient dans le procès : à cause d'une faute de frappe, le rapport des médecins légistes indique la date du 24 juin 1991. Or, le 24 juin,Omar Raddad avait un alibi : il était à Toulon. Cette erreur est corrigée par les médecins légistes, mais elle alimentera longtemps la thèse d'un complot contre l'accusé. Des experts graphologiquesvont reconnaître l'écriture de Mme Marchal dans la phrase sanglante, influant ainsi sur la suite du procès. Omar Radda est condamné à 18 ans de réclusion criminelle. Maître Vergès aura alors une...
tracking img