On ne badine pas avec l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1131 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire français

Introduction:
La pièce de théatre «On ne badine pas avec l'amour» a été écrite par Alfred de Musset qui est un poète et un dramarturge français de la période romantique. Cette oeuvre a été publiée en 1834 et a été composée au printemps 1834. L'oeuvre fait partie du romantisme. Alfred de Musset commença l'écriture d'<On ne badine pas avec l'amour» en s'inspirant dudrame de sa rupture avec Georges Sand. La première et quatrième de couverture ne sont pas très attrayantes et ne donnent guère d'indices sur le contenu de l'oeuvre. La mise en page est aérée et la typographie adaptée. La pièce de théâtre est divisée en trois actes avec différentes scènes.
«On ne badine pas avec l'amour» fait partie du genre théâtral. Le registre littéraire est dramatique car ily a enchainement d'actions également tragique puisque l'oeuvre contient les champs lexicaux des passions destructrices mais dans le dernier acte il s'éloigne du genre sous l'influence du drame romantique avec la présence de l'échec et de la mort. .
Les thèmes principaux de l'oeuvre sont l'amour, la haine et la jalousie. Le problème abordé par l'oeuvre est l'infidélité. Camille a peur de selivrer aux hommes tandis que Perdican, lui, a une vision différente de l'amour.

Dévellopement


«Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches; méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées;(...) il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres siimparfaits et si affreux.» L'auteur cherche a montrer que malgré les défauts de l'homme et de la femme, deux êtres différents peuvent s'unir.
Nous sommes donc «au temps de la vendange» (périphrase) probablement au début de la journée («bonjour»). La scène se déroule «sur une place devant le château» nous dit la didascalie et les enfants sont de retour. L'un a été reçu docteur, l'autre estsortie du couvent». Compte tenu de la différence des paysans et des précepteurs, on peut penser qu'on est encore dans l'ancien régime et l'on suppose qu'un mariage se prépare comme le laisse entendre l'attente d'une «joyeuse bombance»

Camille et Perdican sont le couple phare de la pièce. Ils ont une présentation similaire de leurs gouvernements respectifs sur le plan syntaxique. Il n'y a pasde description physique de ces deux jeunes, seulement «le jeune Perdican/la belle Camille» Tous deux sont apparentés (cousin, cousine) ils ont le même passé, joies antérieures, et même promesse de bonheur futur. Ce sont deux héros marqués par le désir d'un idéal, du sublime, qu'il soit religieux ou amoureux. Cet idéal est est corrompu par leur corps, avec le refus de la souffrance mais aussi parleurs défauts: jalousies, actes irréfléchis et brutaux, mensonges. Ce qui les différencies c'est que Camille recherche un idéal religieux qui lui apportera la tranquillité et Perdican recherche un idéal amoureux aussi simple des amourettes d'enfants.
Je m'identifierais a Camille car en amour on ne devrait pas souffrir («Je veux aimer mais je ne veux pas souffrir» II,5)

Le décor use de laplus grande diversité scénique. Il est d'autant plus accentué par la traditionnelle place de la comédie et aussi de l'antichambre royale où viennent s'opposer et mourir les héros princiers de la tragédie. La nature dans sa foisonnante fantaisie, d'une part, la construction humaine; d'autre part, allant en se rétrécissant, de l'espace la plus large au plus étroit, comme pour suggérer que le piègese resserre.

La syntaxe est complexe et le vocabulaire riche. «Je les pèserais dans la balance céleste qui doit peser mon âme au jugement dernier, que je n'y trouverais pas un mot qui sente la fausse monnaie.» (II;4) Le niveau de langue qui est soutenu est justifié par le contexte ce qui fait référence a la bourgeoisie. «Vous saurez, mes enfants, que le jeune Perdican, fils de notre...
tracking img