On ne badine pas avec l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1579 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On ne badine pas avec l'amour est une pièce de théâtre en trois actes d'Alfred de Musset, publiée en 1834 dans La Revue des Deux Mondes et représentée le 18 novembre 1861 à la Comédie-Française.

Musset écrit à l'âge de 24 ans cette pièce en prose après une ébauche en vers et choisit le genre du Proverbe, genre dramatique mondain et mineur basé sur une intrigue sentimentale légère, mais dans ledernier acte il s'éloigne du genre sous l'influence du drame romantique avec la présence de l'échec et de la mort.
Histoire du texteEn mars 1834, Musset quitte Venise seul après le drame de la rupture avec George Sand quand elle l'abandonne et part avec le médecin Pagello. Commence alors une correspondance amicale « plus ardente que l’amour » [1] entre les deux amants séparés, où Musset informequ’il projette d’écrire leur histoire, « de bâtir un autel, fût-ce avec ses os » [2] à George, qui sera le futur Confession d'un enfant du siècle. Mais François Buloz, le directeur de La Revue des Deux Mondes, lui fait une commande d’une comédie dans la continuité d’Un spectacle dans un fauteuil, laissant le poète désabusé, ne sachant même pas « comment lui faire une malheureuse comédie » [3].C’est donc sans enthousiasme qu’il commence l’écriture d’On ne badine pas avec l’amour, et qu’il finira deux mois plus tard, pour enfin se tourner vers le projet de son roman.

La liaison passionnée qu'il a entretenue avec George Sand a nourri en grande partie la pièce, ainsi la scène 5 de l'acte II reprend des passages des lettres écrites par George Sand lors du conflit amoureux (« Tous les hommessont menteurs, inconstants ... »)

Musset a choisi d'écrire pour la lecture depuis l'échec de la représentation de la Nuit vénitienne en 1830 : le texte est publié dans la Revue des Deux Mondes en 1834 et en volume en 1840. La première représentation de On ne badine pas avec l'amour a lieu en 1861 (après la mort de l'auteur en 1857) mais il faudra attendre 1923 pour voir monter la versionoriginale complète.

RésuméLa pièce se déroule au château du Baron et a pour principaux personnages, Camille, sa nièce, une jeune fille de 18 ans qui sort du couvent, et son fils de 21 ans, Perdican, récemment titulaire d'un doctorat. Les deux jeunes gens se retrouvent après dix ans de séparation dans ce château si cher à leurs cœurs, où ils ont grandi, joué, et où ils se sont aimés. Le Baron projettede marier les deux cousins.

Perdican et Camille s'aiment depuis toujours, mais cette dernière, endoctrinée par les sœurs du couvent toutes victimes d'amours malheureuses, a appris à ne pas avoir confiance en les hommes. Elle a donc pris la décision d’y retourner et de vouer sa vie à Dieu.

Camille continue malgré tout de cacher ses sentiments pour Perdican, par pur orgueil. Elle envoie doncune lettre à Louise, une religieuse de son couvent qui l'a fortement influencée en utilisant ses propres malheurs pour la dissuader de quitter ce lieu où elle « est en sécurité », dans laquelle elle explique qu'elle a tout fait pour se faire détester de Perdican, et y affirme que ce dernier est au désespoir à cause de son refus de mariage.

Au cours d’une dispute entre Dame Pluche et MaîtreBlazius, Perdican tombe sur cette lettre. Touché dans son amour-propre, il laisse l'orgueil et la vanité le dominer et décide de la détromper en séduisant Rosette, une jeune paysanne, sœur de lait de Camille, espérant ainsi rendre sa cousine jalouse, en lui donnant rendez-vous afin qu'elle assiste à la scène.

Mais Camille apprend par Dame Pluche que Perdican avait lu sa lettre, et comprend ainsi soncomportement. Par vengeance, elle affirme à Rosette que Perdican se moque d'elle. Rosette,s’aperçoit de la méprise et perd connaissance. Ils s'avouent finalement leur amour dans la dernière scène, mais Rosette, qui les observait en cachette, ne supporte pas cette désillusion et meurt d'émotion : « Elle est morte ! Adieu, Perdican ! », conclut Camille. Ils se quittent à jamais[4].

Éléments...
tracking img