On ne badine pas avec l'amour , acte i scène 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On ne badine pas avec l’amour de MUSSET(1834) Acte I Scène 1
Problématique : En quoi cette scène d’exposition est-elle originale ?ou encore autres formulation : Musset s’écarte de la tradition en matière d’exposition : comment a-t-il renouvelé l’écriture de ce moment obligé ?
Idée d’introduction :
C’est un début surprenant qu’offre la comédie de Musset, On ne Badine pas avec l’amour, avecl’entrée en scène de deux personnages grotesques pour une pièce dont le titre indiquait un thème sentimental, sinon léger.
I) La présence du chœur
A) Sa composition
1°Classe sociale
* Présence du chœur qui ne se retrouve ni chez Molière, ni chez Racine, c’est une originalité pour l’époque. Chœur=classe sociale moyenne (petit peuple), le chœur est formé de paysans, sorte de coryphée (chef dechœur) qui prend la parole.
2°Le nombre
* Le chœur est composé d’au moins une dizaine de paysans qui sont représentative d’une certaine société.
B) Son rôle
1°Un témoin et un présentateur
* Dans l’Acte 1 scène 1, il va indiquer les personnages .Le cœur intervient régulièrement au cours de l’œuvre (Acte 1scène1, 3,4.Acte3, scène4 (monologue où il résume l’acte) Le chœur est à la foisspectateur et témoin.
2°Une complicité avec le spectateur
* Cela est mise en évidence à travers les différents monologues, le spectateur écoute, comprend .Ce côté de témoin et présentateur se rejoint ici. Il donne des informations sur les personnages .A travers le chœur on assiste à une sorte de témoignage.
* Dans l’Acte 1 scène 1, il met en évidence les défauts des différents personnages enannonçant et commentant de manière ironique l’arrivé successives de ceux-ci. D’abord, « Comme un poupon sur l'oreiller, il se ballotte sur son ventre rebondi, et les yeux à demi fermés, il marmotte un Pater noster dans son triple menton. »(l….)=présenté comme ivre, gras et Dame Pluche  « Ses longues jambes maigres trépignent de colère, tandis que, de ses mains osseuses, elle égratigne sonchapelet. »(l……)=présenté comme maigre et dévote (à outrance ici souligner par « égratigner », elle est comme enfermé dans la religion.)Les descriptions des protagonistes sont teintés de comique (cherche à faire rire).On voit bien le fait que le lecteur et le chœur sont en connivence (complicité entre eux) évoqué par « Buvez, maître Blazius, et reprenez vos esprits. »(l……)
3°Un lien avec la nature etl’enfance
* Lien avec nature =Une présence de la nature dans la description, champ lexical important qu’on retrouve tout au long de la scène «  les bluets fleuris » (l…..),  « temps de la vendange » (l…..), « la colline »(l…..),  « un chardon entre les dents. »(l…..),  « le vent qui fait jaunir les bois. »(l…..), « demandez de la pluie ; nos blés sont secs ».Il fait à chaque fois unedescription à partir d’un moment de l’année. Les personnages sont dans la nature et comparé à cette même nature «vous arrivez au temps de la vendange, pareil à une amphore antique. »(l….) et «  demandez de la pluie ; nos blés sont secs comme vos tibias. »(l….).
* Lien avec enfance : Champ lexical = « Doucement bercé » (l….) ; « Comme un poupon sur l'oreiller » (l….) « naître le petit Perdican »(l…..), « Puissions-nous retrouver l'enfant dans le cœur de l'homme. »(l….) sorte de proverbe .Le personnage de Blazius est le plus associé à l’enfance.
C) Son utilisation originale
1°Par rapport à l’époque /2°Par rapport à la tradition française /3°Par rapport à la comédie
* ((++) Antigone de Jean Anouille met en scène un chœur). La mise en scène du chœur est originale pour l’époque .Le chœurrenvoie traditionnellement à la tragédie antique plus qu’à la comédie .Il est donc doublement inhabituel puisqu’il s’agit d’une comédie « moderne »et qui rompt en plus avec la tradition française.
II) Une présentation en miroir
A) Un miroir à deux faces (renvoie à un fameux reflet)
1)La structure en deux parties : monologue , dialogue
* Alternance entre monologue et dialogue : 1ère...
tracking img