On ne badine pas avec l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MUSSET, On ne badine pas avec l’amour (1834)
On ne badine pas avec l’amour fut publiée dans la revue des Deux Mondes en 1834, mais représenté en 1861 à la Comédie Française après la mort de Musset. Cette pièce fut composée à l’époque du voyage en Italie avec George Sand, juste avant leur rupture. Ce drame romantique est l’une des œuvres l’est plus connues d’Alfred de Musset. Elle se compose detrois actes et appartient au genre du proverbe dramatique. La présence d’un chœur fait pencher la pièce vers le genre noble qui s’accommode mal avec le caractère général de la pièce : On ne badine pas avec l’amour est une comédie en prose qui finit mal.

I.

II.

III.

RESUME  ACTE I  ACTE II  ACTE III LES PERSONNAGES  CAMILLE  PERDICAN  ROSETTE  LES FANTOCHES  LOUISE  LE CHŒUR DESPAYSANS LA PIECE

© Fichesdelecture.com – Tous droits réservés – http://www.fichesdelecture.com

I.
ACTE I

RESUME

Des paysans, en chœur, saluent d’abord, assez plaisamment, le grassouillet Blazius, qui leur annonce le retour du fils du baron, leur jeune seigneur, tout juste promu docteur, Perdican, dont il fut le gouverneur, puis, plutôt sarcastiquement, la maigrelette Dame Pluche,qui annonce l’arrivée de Camille, nièce du baron et cousine de Perdican, laquelle est sortie du couvent, où elle fut élevée, en vue de recueillir le bien légué par feu sa mère (sc. 1). Dans un salon du château, à Bridaine, le curé du village, qui aime bien boire et manger, mais qui n’a de cesse de lui dénoncer le goût de Blazius pour la boisson, le baron annonce son intention de marier son fils àCamille. Selon les dispositions prises par le baron, les deux jeunes gens font simultanément leur entrée, mais, en dépit des compliments que lui adresse Perdican, Camille refuse d’embrasser son cousin (sc. 2). Devant le château, le chœur s’imagine Blazius et Bridaine dînant, buvant et se disputant, tous les deux repoussés par Dame Pluche. Apparaissent les deux jeunes gens. Perdican, qui se plaint àCamille de la froideur qu’elle affiche envers lui, tente de l’émouvoir en l’invitant à aller retrouver avec lui les lieux communs de leur enfance heureuse, mais la jeune fille paraît demeurer indifférente. Le baron, qui a assisté, avec Dame Pluche, à cette scène, lui exprime sa déception, mais il l’entend prendre la défense de Camille (sc. 3). Perdican, qui trouve un réconfort à évoquer dessouvenirs avec des paysans qui l’avaient connu enfant, voit passer la sœur de lait de Camille, Rosette, qu’il embrasse, puis invite à venir souper au château (sc. 4).Maître Bridaine montre au baron, hors de lui, une paysanne, Rosette, aux bras de son fils (sc. 5). ACTE II A Perdican, qui l’implore de maintenir entre eux au moins des liens d’amitié, Camille annonce qu’elle retournera au couvent dès lelendemain matin. C’est pourquoi le jeune homme s’éloigne. Néanmoins, Camille écrit un mot destiné à Perdican, et elle charge Dame Pluche de le lui faire parvenir avant le dîner (sc. 1). Jaloux à l’idée que Blazius puisse occuper la place d’honneur au dîner, Bridaine retourne à sa cure (sc. 2).Par dépit, Perdican fait la cour à Rosette, qui lui reproche de trop l’embrasser (sc. 3). Maître Blazius etle baron entrent au château en conversant : le premier annonce au second que Camille oblige Dame Pluche de remettre une lettre adressée à un « gardien de dindons » (sc.4). Ayant lu le billet qui l’invite à « se trouver à la fontaine », Perdican y va et il y est rejoint par Camille. Au cours de cette longue scène, les deux personnages vont enfin se parler de leurs attentes, de leurs regrets et deleurs décisions. Cette fois-ci, Camille embrasse Perdican, qui en est tout étonné. Néanmoins, elle ne tarde pas à lui annoncer qu’elle s’apprête à prendre le voile et qu’elle aimerait même entendre qu’il l’appuie dans sa résolution. Elle lui pose aussi des questions sur les relations amoureuses qu’il aurait pu avoir et sur les dangers de brièveté et d’éparpillement de l’amour humain. Perdican...
tracking img