Onbg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir Maison : Sources limites de la croissance.

Sujet : L'accumulation de capital productif est-elle le seul procédé capable d'engendrer de la croissance économique ?

Dans les pays développés comme les Etats-Unis, le stock de capital productif est très important (cf document 1).
Le capital productif désigne l'ensemble des biens destinés à produire d'autres biens ou services (le four duboulanger, les chaînes de montage d'une entreprise industrielle, etc.). La croissance économique est un phénomène caractérisé par une augmentation soutenue du niveau de la production d'une région ou d'une nation sur une longue période. L'objectif des politiques économiques est que la croissance soit associée à l'enrichissement des nations.
L'accumulation de capital productif est-elle un moyensuffisant pour engendrer la croissance économique ? Nous verrons dans un premier temps que l'accumulation de capital productif peut être facteur de croissance économique, puis dans un second temps nous verrons les autres procédés pouvant engendrer la croissance économique.

L'accumulation de capital productif est facteur de croissance économique. Tout d'abord nous verrons par quels moyensl'accumulation de capital productif engendre la croissance, puis nous étudierons ses limites.
L'investissement est une opération effectuée par un agent économique dont l'objectif est de créer des biens de production. Il ne faut pas confondre ce sens économique avec son sens courant qui désigne une opération de placement. C'est l'investissement qui permet l'accumulation de capital productif. L'entrepriseen s'équipant de machines permet à ses travailleurs de produire plus efficacement. Un même travailleur produira davantage qu'avant l'introduction des machines, dans le même temps. Le stock de capital par travailleur à considérablement augmenté depuis la révolution industrielle (XIXème siècle), il a aussi augmenté dans les services pourtant jusqu'ici à l'écart de ces progrès (cf document 2). Pourproduire une voiture par exemple, on utilise proportionnellement de plus en plus de capital et donc de moins en moins de travail, on dit donc que l'intensité capitalistique de la production s'accroît. Cela élève la productivité du travail.
Il existe plusieurs formes d'investissement :
- Investissement de remplacement et investissement nouveau : il a pour but de maintenir l'activité à sonniveau actuel.
- L'amortissement : il sert à remplacer le capital usé. Il a pour cause principale le progrès technique. Plus le progrès technique est rapide, plus l’amortissement est important. L'amortissement a pour cause également l'usure physique du capital technique. Cet investissement de remplacement est également dit consommation de capital fixe.
- Investissement brut et investissement net :l'investissement brut désigne l'ensemble des investissements réalisés par l'entreprise. L'investissement net sert à augmenter le stock de capital, pour le l'obtenir il suffit de retrancher de l'investissement brut la valeur des amortissements.
- La formation brute de capital fixe (FBCF) : elle est utilisée par l'INSEE pour mesurer l'effort d'investissement de l'économie nationale. Elle comprendl'investissement productif des entreprises, l'investissement des administrations publiques et l'investissement des ménages.
- L'investissement productif : il caractérise les seuls investissements des entreprises, ceux qui permettent de créer d'autres biens.
- L'investissement de capacité : il a pour objectif d'accroître les capacités de productions. Les entreprises y ont recours lorsque la demandeest forte. Il est souvent créateur d'emplois.
- L'investissement de rationalisation : il repose sur la volonté des chefs d'entreprise de réduire les coûts de production en conservant le même niveau de production, il peut être à l'origine d'un chômage de type technologique (les hommes sont remplacés par les machines).
- L'investissement immatériel ou intellectuel : il regroupe les dépenses de...
tracking img