Onche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4175 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire

Guerres, démocraties et totalitarisme 1914-1945

Les totalitarismes
Introduction
• Utilisé par Mussolini, dans les années 1920 pour désigner le régime qu’il voulait mettre en place en Italie, le mot « totalitarisme » a fini par englober les régimes de type nouveau qui, au lendemain de la 1ère Guerre mondiale, voient le jour en URSS, Allemagne et Italie. • La notion detotalitarisme pose problème. Elle a été un instrument de guerre froide qui impliquait une identité entre les régimes fascistes et le communisme stalinien, affirmation qui ne résiste pas à l’analyse historique : ces régimes sont différents voire opposés par leur niveau économique, leur évolution sociale, leur culture politique, les forces sur lesquelles ils s’appuient, les buts qu’ils poursuivent. • Ce que lestravaux historiques désignent comme totalitarisme n’est pas une doctrine, mais une pratique d’encadrement de la société au sein de structures qui ont pour objet de « transformer l’homme » en le modelant sur l’objectif idéologique que s’assigne le régime. L’objectif peut être différent mais les méthodes tendent au même but : - donner à la masse de la population une volonté collective - absorberl’homme sous tous ses aspects • Ils entendent prendre en mains la société civile, y compris dans la sphère privée de la vie des individus. Ainsi, ils mettent fin au clivage qui existait entre domaine du public et domaine du privé. Hannah Arendt parle « d’une domination permanente de tous les individus dans toutes les sphères de leur vie » • Face à une démocratie libérale en crise, les années del’entre-deux-guerres voient ainsi la mise en place de régimes de type nouveau, les régimes totalitaires, dont la caractéristique majeure est d’adapter le processus autoritaire au problème de l’intégration des masses et de condamner les principes et valeurs fondamentales de la démocratie libérale. • la philosophe Hannah Arendt y voit la synthèse de plusieurs idéologies apparues au XIX°s. : antisémitisme,impérialisme, colonialisme et racisme. • Représenté par trois régimes qui ne sont pas sans présenter des spécificités propres, le totalitarisme peut toutefois s’analyser comme l’expression de la pratique autoritaire adaptée aux aspects nouveaux des sociétés de la période précédent la Seconde Guerre mondiale. Problématique • Comment expliquer l’adhésion massive des populations aux régimestotalitaires ? • En quoi le totalitarisme nazi se distingue-t-il fondamentalement du communisme soviétique et du fascisme italien ?

I. La mise en place du totalitarisme
• Elle s’opère de façon bien différente selon qu’il existe ou non antérieurement, dans le pays concerné, un régime de démocratie libérale. • L’accent doit être mis sur le rôle décisif de la 1ère Guerre mondiale qui a bouleversé toutesles sociétés européennes. En ayant accoutumé les sociétés à la violence, la guerre provoque une « brutalisation » de la vie politique.

© S. Dallot

1

A. En Union soviétique : la conséquence de l’instauration de la dictature du prolétariat. • Cette phase du processus révolutionnaire, considérée comme provisoire, sans que sa durée soit cependant précisée, va s’avérer fondamentale, puisqu’elledébouche sur une prise en main autoritaire de la vie politique et des rouages de l’économie qui va marquer durablement le régime. • Dès l’époque du communisme de guerre, l’appareil répressif est en place et contribue à frapper les adversaires des bolcheviks.. • Dès le début des années 20, le totalitarisme est donc en place en Union soviétique et succède pratiquement sans transition àl’autoritarisme tsariste. • On est ici en présence d’un Etat qui s’efforce de modeler l’immense Russie sur les principes de l’idéologie marxiste. Afin d’y parvenir un large usage est fait, au nom du principe de la dictature du prolétariat de la contrainte et des moyens de coercition politique et économique que donne la direction de l’Etat. Enfin, l’instrument de la transformation réside dans les cadres...
tracking img