Ondine d'aloysius bertrand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche Bac n=°3
« Ondine » d’Aloysius Bertrand

I. Situation :

Créateur du poème en prose, Aloysius Bertrand recompose tout un univers à la fois fantastique et onirique inspiré du Moyen Age. Ondine, divinité des eaux, naît de la pluie et de la nuit, fait une apparition dans l’univers du poète pour lui offrir un voyage dans un monde magique et une demande en mariage.
L’originalité del’écriture et le traitement réservé à un thème conventionnel, implique qu’on s’attarde tout d’abord sur les caractéristiques du poème en prose puis sur le personnage littéraire d’Ondine et enfin à l’univers recréé par le poète.

II. Axes de Lecture :

Le texte offre un 1er niveau de lecture, le récit charmant d’une petite scène entre deux adolescents, seuls, dans une nature familière, en harmonieavec leur jeunesse.

I. Un poème en prose :

a. Relative brièveté du texte :
b. Disposition typographique :

5 paragraphes à peu près de la même taille séparés par des blancs.
c. 2 parties distinctes :

Composé de 2 parties : L’étoile matérialise une séparation plus forte que les paragraphes, elle divise le poème en 2 parties bien distinctes par le thème (1ère : possibleamour ; 2ème : échec), l’énonciation et les types de discours.
L’énonciation : 1ère partie => 1ère personne
2ème partie => 3ème personne => Ondine
1ère personne => Narrateur
Les types de discours :
1ère partie : discours direct
* L’anaphore est une invitation faite par Ondine à son interlocuteur. Elle le convie à contempler le spectacle nocturne qui conduit à sa famille.Dans la 2ème partie, le discours direct fait place au récit :
* Des indices temporels
* Succession de verbes d’actions au passé simple.
Le récit, qui rapporte les actions d’Ondine, intègre une partie de discours indirect et des échanges de paroles entre Ondine et le narrateur. Ces paroles rapportées retracent la nature des relations entre le narrateur et la jeune fille avant sadisparition.
* Les deux grandes parties dont l’opposition est matérialisée, relèvent de modalités d’écriture différentes et sont dominées par deux personnages différents (un être humain et une goutte d’eau), malgré ses différences, la lecture fait cependant apparaître des continuités.

d. Continuité thématique :

La lecture fait apparaître des éléments communs :
* A travers la présence desmêmes personnages dans l’ensemble du poème. Les personnages aquatiques se définissent par rapport à Ondine.
On distingue deux catégories :
* Ondine et sa famille => mythologie
* Narrateur => mortel

La châtelaine se situe peut-être à la frontière des deux univers.

* Les différents thèmes du texte :

L’étude de champs lexicaux des 3 premiers paragraphes met en relief uncontexte spatio-temporel.
C’est pour cette raison qu’on relève un grand nombre d’occurrence car => omniprésence de l’eau.
Ces mots déterminent l’environnement d’Ondine et permettent le glissement vers des personnes aquatiques.
1ère strophe => double perception : auditive et visuelle
L’environnement d’Ondine est présenté comme paisible
* C’est une nocturne, aquatique faisant constammentréférence à l’intérieur et à l’extérieur. Tout d’abord l’intérieur de la maison (fenêtre) puis l’intérieur du lac suggéré par un enchaînement d’action.
La continuité entre les deux parties du texte est ainsi assurée par les liens, le temps, les personnages et l’enjeu de la conversation.

e. Le rythme

On relève une prédilection de l’auteur du rythme binaire. Les coordinations créent unrythme à deux temps dans les phrases longues. Ces rythmes à deux temps dans les phrases longues. Ces rythmes créent des similitudes, des effets d’échos d’un paragraphe à l’autre.

f. Les sonorités

On relève ici de nombreuses allitérations en « l » dans la 1ère strophe.

g. Les images

Personnification, métaphore.
Le poème en prose se caractérise par sa structure, par ses effets...
tracking img